Ce soir là il me fit un signe.

Publié le par Mathéo

J’étais très attiré par les récits de spiritisme et au cours d’un dîner familial je réussis contre toute attente à convaincre tout le monde de tenter une expérience.

Lorsque la soirée fut un peu avancée nous montâmes au premier étage ou j’allumais un bougeoir et nous fîmes un cercle autour d’une petite table.

J’avais préparé des petits carton sur lesquels étaient tracées les lettres de l’alphabet et un verre retourné qui devait bousculer tour à tour les cartons pour former des phrases ou plutôt et plus raisonnablement des mots.

J’étais extrêmement nerveux et je m’irritais à plusieurs reprises contre les rires qui fusaient des participants peu convaincus et peut être un peu apeurés.

Après avoir tenter d’entrer en relation avec qui une cousine, qui un ami je tentais d’appeler la personne pour qui j’avais tant lu, tant préparé pour arriver à ce moment.

Ceux qui me connaissent un peu se douteront de l’identité de cet homme, un musicien que je vénérais avec une passion brûlante.

J’étais tremblant non par la peur mais par l’excitation que me procurait cette éventuelle rencontre.

Le silence se fit, je fixais le verre qui ne bougeait pas d’un pouce puis on entendit très distinctement un accord, il semblait venir du piano au salon.

La réaction fut immédiate quelqu’un alluma l’électricité et mon rêve s’évanouit.

Le seul resté en bas était mon père et bien des années plus tard il me jura que jamais il n’avait touché au piano, ma mère pour sa part m’avoua que les jours suivant cette expérience elle se sentit mal à l’aise devant une gravure représentant le musicien en question.

Pour ma part je suis persuadé que celui-ci m’a fait ce jour là un petit signe…

Publié dans Textes

Commenter cet article

ABC 11/05/2007 09:20

Signe ou clin d'oeil ?

Plum' 10/05/2007 19:50

Là-dessus, je reste perplexe... mais pas fermée.

Mathéo 11/05/2007 09:17

L'histoire est vrai je te l'assure.