un, deux, trois, quatre...

Publié le par Mathéo

Pour le un

Un joli éveil,

L’école est toutes ses merveilles

Une blouse qui rend impersonnel

Des rires, des rires qui fusent jusqu’au ciel

 

Pour le deux

Un amour inconditionnel

Une foi qui chaque jour un peu plus se révèle

La négation d’une société, réaction éternelle

L’envie d’aimer de façon charnelle

 

Pour le trois

Une crise existentielle

La mort avec son goût de fiel

Le dégoût de soi, le dégoût du ciel

La découverte d’un corps avec elle

 

Pour la quatre

Brader sa vie, oublier le soleil

Se renier chaque jour,  en appelant le sommeil

Devenir quelqu’un de bien, une bonne abeille

Puis par toi redécouvrir de la vie les merveilles

Publié dans Textes

Commenter cet article

lilounette 25/05/2007 21:56

Il est très joil ton poème, des idées comme çà, je n'en ai pas .
Je n'ai pu ouvrir ton blog cette semaine , à cause du changement ?
Bon week-end

Mathéo 26/05/2007 10:36

Merci

orchis-mauve 25/05/2007 18:13

Voilà un programme tout à fait réaliste et émerveillant, il donne chaud à l'amour
Juliette
(de papier libre)
La prochaine fois, joins-toi à nous....)

aril 20/05/2007 19:43

tres joli texte mais hors de question d'oublier le soleil ou de brader ta vie!!!! elle te sourit à nouveau,non?
bises Matheo.

lasidonie 20/05/2007 19:34

un oubli, bravo pour ton " look", trés agréable ( couleur douce ).

lasidonie 20/05/2007 19:32

frais et chantant, joli texte, Mathéo, on découvre de mieux en mieux tes talents.bonne semaine. snif ! tes visites vont me manquer.