De françois Fabié.

Publié le par Mathéo

Et puisse-t-il donner à ceux-là qui te pleurent,
Mais qui ne doutent pas de l'éternel revoir,
La résignation, soeur tendre de l'espoir,
Et leur persuader que les jeunes qui meurent
En faisant comme toi simplement leur devoir
Doublent l'ange veillant sur les vieux qui demeurent !

Publié dans Textes

Commenter cet article

lilounette 30/07/2007 21:06

Quelle tristesse dans ce texte de toute beauté

Mathéo 03/08/2007 18:53

Je l'aime beaucoup.

patriarch 30/07/2007 18:13

Ce texte, pour ce jour, il est le bien venu !
Ciao et pense qu'elle nous veut souriant malgré tout.

Mathéo 30/07/2007 18:40

Je sais mais j'ai du mal à faire surface, je n'ai pas son courage.
C'est comme si le soleil avait palit après son départ.

momo 30/07/2007 17:57

beau...!!! mais empreint d'une grande tristesse...

bisous à toute ta famille

Mathéo 30/07/2007 18:10

Merci à toi aussi.

Jo 30/07/2007 14:26

Bonjour Mathéo,
c'est beau mais triste.
bonne semaine.
Joël.

Mathéo 30/07/2007 18:10

J'ai repensé à ce teste ce week end.

mrcafe 30/07/2007 12:55

je te souhaite un bon debut de semaine mathéo...

Mathéo 30/07/2007 18:09

Bonne semaine.