La fin de l'aventure.

Publié le par Mathéo

 

 

Le temps passa mais rien vint convaincre Berthe que ça avait marché alors elle prit peur.

Il lui semblait qu’Emile la regardait autrement, qu’il soupçonnait quelque chose.

Dans son désarroi elle contacta ce qu’on appelait à l’époque une faiseuse d’ange.

Qui lui donna l’adresse, on ne le saura jamais.

Elle se rendit chez cette personne qui officia dans une arrière salle crasseuse avec du matériel tout aussi douteux que la pièce.

Elle en reparti faible et douloureuse.

L’infection gagna Berthe rapidement et ce la se transforma en septicémie.

Elle agonisa dans d’affreuses souffrances à l’hôpital pendant qu’Emile découvrait amèrement son infortune et peut être sa semi culpabilité.

Lorsqu’elle rendit l’âme elle  venait d’avoir vingt six ans.

La police convoqua jean dans la matinée du lendemain et l’interrogea longuement au quai des orfèvres mais rien ne l’accusant il fut remis en liberté tard dans la soirée, il en sorti brisé, tremblant.

Il se fiança et se maria avec son amie et eut un fils, mais jamais il n’oublia Berthe et  garda ce lourd fardeau au fond du cœur  jusqu’à sa mort.

 

Je n’ai pas écrit cette histoire dans le but de faire un procès à l’avortement.

Loin de moi l’idée de juger qui que se soi, de plus je ne suis pas femme et par conséquent difficilement à même de me rendre compte du courage dont ces femmes ont fait preuve.

Je l’ai juste écrite parce qu’elle me touche et que voulais en parler à des amis.

 

Publié dans Pour un peu d'amour

Commenter cet article

fontaine 27/07/2010 11:41



Belle histoire, je ne regrette pas cette première visite ! je te souhaite une bonne semaine bénie !



Matheo 31/07/2010 15:31



merci beaucoup



momo 17/08/2007 13:25

BERTHE A EU LE DESTIN DES AVORTEMENTS CLANDESTINS DE CETTE epoque...J'avais eu espoir qu'elle s'en sorte ..

Mathéo 17/08/2007 13:41

j'aurais voulu aussi...

patriarch 17/08/2007 11:22

il y a plusieurs raisons pour avorter. Cellei que tu cites, et une raison de complaisance.  D'autres sont beaucoup plus justifiées !Ciao et bonne journée !!

Mathéo 17/08/2007 11:49

Je suis d’accord mais tu sais personne ne peut se mettre à la place de quelqu’un dans cette situation.Je ne suis pas pour l’avortement, tu t’en doutes, mais je ne condamne pas les gens qui y ont recours c’est une bien lourde décision que ces femmes doivent certainement traîner toute leur vie.Cette femme que j’ai nommé Madame Darbois a une place un peu spéciale dans mon cœur, puisqu’elle à aimé un très très proche.

Plum' 17/08/2007 10:21

Ce qui me fait le plus mal dans toute cette histoire, c'est que nos ascendantes se sont battues pour que l'avortement soit légalisé et que ce genre de chose n'arrive plus jamais. Nous, les femmes, ne pourrons jamais assez les remercier de nous laisser LE choix. Mais comme rien n'est jamais parfait, je trouve déplorable qu'aujourd'hui des femmes avortent plusieurs fois, consécutivement, alors que tout est mis à leur disposition pour que cette intervention reste un acte médical exceptionnel et mûrement réfléchi.

Mathéo 17/08/2007 10:52

Oui tu as raison.Je suis ravi de te retrouver, et notre tanche du matin alors!!!!!

ABC 17/08/2007 09:41

Malheureusement, je sentais cette fin venir........ Bien triste histoire trop souvent arrivée........... L'avortement ne peut que laisser des traces et des blessures........ Pouvoir choisir la venue de son enfant est un grand soulagement qui malheureusement ne suffit pas à empècher ces douloureuses mésaventures...........

Mathéo 17/08/2007 09:46

Oui triste histoire...