Seriez vous malheureux sans votre blog?

Publié le par Mathéo

Comme je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises le blog fut pour moi tout d’abord un espace de liberté dans lequel j’ai pu écrire des choses que je n’aurais sans aucun doute dit à personne.

Puis il y eut les premières visites dont celle de Plum, une rencontre extraordinaire puisqu’elle me faisait découvrir une femme dotée d’un énorme talent littéraire et d’une énorme humanité.

Il y eut petits à petits d’autres personnes parmi lesquelles d’autres gros talent.

Je ne peux pas les citer toutes mais je pense à Sido pour sa poésie, Aril pour son amour si vivant de la musique et Patriarch pour ses leçons de vie qui m’ont beaucoup aidées.

Combien d’autre, les photographes, les jardiniers, les amoureux de la vie.

Depuis mon blog est devenu pour moi comme un salon dont je pousse la porte pour trouver des amis et cela est merveilleux.

Il y a eu aussi Ioana qui a brillé dans notre ciel comme un soleil et qui dort dans notre cœur à l’abri des douleurs de l’existence.

Sans cette espace je crois que je malheureux aujourd’hui et vous ?

Pardon à tous ceux que je n’ai pas cité mais sachez que chacun de vous tient une place très spéciale dans mon cœur…

Publié dans Mathéo

Commenter cet article

Mahina 29/08/2007 18:56

il y a toujours des moments de lassitude où l'on se dit à quoi ça sert?..mais l'entraide sur les blogs n'est pas vaine et pour beucoup, c'est un sourire, une boée, un espoir, c'est tout cela ce monde virtuel! Bisous( et j'aime mettre la musique chez toi...sourire, c'est reposant!)

Mathéo 30/08/2007 18:35

C'est pourquoi je suis attaché à mes visites chez vous...

Gentiane33 24/08/2007 18:46

Bien que je ne connaisse ton blog que depuis quelques jours je m'y suis attachée autant pour la musique que pour Luciano. (j'aime beaucoup les animaux et la nature)Pour repondre a ta question oui mon blog me manquerait . Je ne l'ai commencé que l'an dernier suite a de gros problemes de santé et il m'a permi de m'echapper et d'oublier beaucoup de choses . Mes copines virtuelles m'ont beaucoup aidé et continuent avec beaucoup de patience -je suis nulle en informatique - de me donner des conseils precieux comme tu l'as fait l'autre jour avec moi. Le mien n'a rien a voir avec le tien qui est tout en poésie musique et romantisme,mais il  me permet de m'evader. A plus peut etre sur le chat....

Mathéo 26/08/2007 09:34

C'est quand tu veux ser le Chat.Ton blog est sympa et j'aime beaucoup le viviter.

stef le microbe 24/08/2007 17:49

salut toi,tout comme toi mon blog est important dans ma petite vie de microbe,déjà tes coms mon faux chaud au coeur et j'aime beaucoup t'chatter avec toi...sur ces quelqus notes je t'envoie plein de bisous de microbeprépare les antibios!!!!à trés bientot

Mathéo 24/08/2007 18:30

mais j'aime beaucoup ce microbe là.Bisous d'un gars contaminé.hi hi hi!!

lilounette 24/08/2007 15:28

Parfois, j'ai envie de fermer mon blog qui aura un an en novembre prochain .Et puis , la connaissance de personnes si chaleureuses, si agrébles à lire ,qui m'ont fait découvrir tant de choses différentes m'incitent à poursuivre .Oui grâce à tous, je continue et je m'extériorise , alors continuons .Bon week-end

Mathéo 24/08/2007 18:31

Oui continuons mais à chacun son rythme...
Bon week end et bisous si j'osais...

lasidonie 24/08/2007 15:02

Le blog a été, toute cette année, pour moi, ma bouée, un espace hors de la réalité qui m'a permis de traverser la vraie réalité. Les rencontres y ont été riches, souvent chaleureuses, attachantes aussi ( n'est-ce-pas Luciano ?). Comme plum', je fatigue, pas pour les même raisons, mais écrire parce qu'on se l'impose comme une necessité n'est pas une bonne chose. De la distance donc, pour mieux revenir, quand l'envie y pousse. Quand un blog ami disparait que reste-t-il de ces liens virtuels ? Une déception de plus ! Un sentiment de solitude accru...Celle qu'on est venu rompre ici justement ! C'est désolant quand on y pense. Il faudrait donc utiliser le blog comme un loisir, sans affectif, comme lire, nager, dessiner, que sais-je ! mais ça, c'est réservé à un petit nombre ...bises.

Mathéo 24/08/2007 18:35

Moi non plus sans affectif je n'aurais sans doute pas continué.
C'est vrai que parfois on se pousse à écrire quelque chose pour ne pas décevoir le visiteur potentiel et ça n'est pas bien, ni pour soi ni pour le visiteur.
Tu as trouvé un bon rythme Sido parce que chacune de tes pages est une merveille...