Dieu que tu m’as rendu fier ce jour là, papa !

Publié le par Mathéo

Je me souviens encore de ce jour où mon père a posé sa main sur mon épaule alors que nous empruntions un petit sentier au sein du petit cimetière du village.
Je ne sais pas s’il a pensé son geste mais j’ai senti en moi comme une fierté très émue.
Ce fut pour moi plus qu’un cadeau.
Il était à quelques mois de sa propre mort mais je l’ignorais, je reçus l’offrande de cette symbolique comme un message d’encouragement pour un avenir que j’allais devoir affronter orphelin.

Dieu que tu m’as rendu fier ce jour là, papa !

                             

                            Aujourd'hui tu aurais eu 77 ans.

Publié dans Mathéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mahina 31/10/2007 20:26

Cadeaux insoupsonnés...cadeaux qui marquent!!!

Mathéo 01/11/2007 08:24

Enormément...

lilounette 31/10/2007 19:35

La 1ère fois que mon père m'a emmené sur la tombe de ma grand-mère il m'a dit " ta grand-mère est là, tous les ans j'y dépose une fleur , j'aimerai que quelqu'un prenne le relai quand je ne serai plus là " . L'année suivante je déposais seule une fleur sur sa tombe, je ne l'ai pas connue, je le fais en souvenir ,pour mon père !

Mathéo 01/11/2007 08:23

Ils sont ta famille.

lasidonie 30/10/2007 13:52

L'éternelle pudeur entre père et fils, surtout pour l'ancienne génération ! Que de regrets quand on y pense plus tard, de n'avoir pu communiquer par ces gestes simples, qui traduisent l'affection. Elle y était, mais il fallait la TAIRE ( un peu le sens de mon texte de ce jour)...

Mathéo 30/10/2007 18:31

Oui c'est vrai et c'est un merveilleux texte.
Bisous Sido

Joël 30/10/2007 11:42

Mathéo,il t'aimait et te faisait comprendre un message ! Patriarch est né en Août 1931 mais quel jour ? Papa est du 18 :)Bises et bonne journée.Joël.

Mathéo 30/10/2007 18:30

Bonne journée Joël

chrisalain 30/10/2007 08:43

alors un anniversaire plein de douceur pour ton papa et toi plein de bisous ..des parents ,quels que soient les rapports entretenus avec eux nous laissent orphelins dans l'ame à leur depart.

Mathéo 30/10/2007 18:29

On ne se console jamais