Le clair-obscur de mon cœur...

Publié le par Mathéo


Dans l’éclat du soleil les doutes se voilent derrière la lumière, mais à la nuit tombante ils réapparaissent comme des ombres de terreurs.

Je ne sais pas comment les vaincre, ils jouent avec moi depuis toujours et trouvent inévitablement    ma faiblesse.

Suis-je condamné à vivre éternellement dans le clair-obscur de mon cœur ?

Maudites mains qui m’avaient trahi !

Ils m’arrivent de vous haïr…

Je ne vous demandais que de partager mon amour de la musique et au lieu de ça vous m’avez entraîné dans une vie que je ne voulais pas mienne…

Publié dans Musique

Commenter cet article

lilounette 22/11/2007 19:05

Comme je te comprends . Je regarde moi aussi le piano qui ne joue plus, j'avais espérer que l'une de mes petites-filles  se lance mais ? pour l'instant on ne joue que du bout des doigt au loup et à la souris qui s'échappe en faisant glisser la main entière sur les notes .

Mathéo 23/11/2007 09:48

J'espère que Frédéric fera ce que je n'ai pas pu faire.
Mais ce sera son choix!

lasidonie 22/11/2007 17:36

Ce clair obscur habite ceux qui rêvent trop d'une autre vie, celle qu'ils n'ont pu, ou pas su, rendre possible ! Il leur faut un jour dire non au rêve qui s'accroche pourtant et les plonge par moment dans cette pénombre douloureuse.

Mathéo 22/11/2007 18:19

Oui et ce non est si difficile à prononcer...

Gentiane 33 22/11/2007 09:42

Pour toi Matheo et tous" les NOUS"Souffrance, A mon entrée dans le monde Je te connaissais déjàTu nous prends toutNotre jeunesse, notre joieTu nous ronge le coeur,tu déformes nos doigts. N'en as-tu pas assez De ce Mal que tu fais  Autour de toi? Traitesse, tu es sans foi ni loiTu t'attaques sans remords A plus faible que toiC'est donc sa ta joie?Vas-t-en,avant qu'il ne se trop tardVas-t-en , quitte nos corps malades Car  Sans Aucune Pitié NOUS serons envers toi. G

linette...ou stef le microbe 21/11/2007 21:19

hostdrjack.com

Mathéo 23/11/2007 09:51

j'ai été soufflé par l'explosion.

tietie007 21/11/2007 21:14

Mains balladeuses ...