Rue mouffetard si chère à mon coeur.

Publié le par Matheo

 

Il n'est sans doute pas besoin de vous le présenter.


 

Tout aussi connue...



Rue prestigieuse qui monte au Panthéon et à la mairie du Vème.

 

 

En route vers chez nous.



Rue magique par son histoire et aussi parce que c'est ici que ma maman à grandi.

 

 

Les premières indications de ce qui deviendra la rue Mouffetard remontent à la période romaine au Ier siècle, avec une voie allant de Lutèce à l'actuelle Ivry en passant par le mont Lucotitius et laissant les arènes de Lutèce sur sa droite, pour aller rejoindre l'ancien Cardo qui correspond à l'actuelle rue Saint-Jacques au niveau des thermes de Cluny dans le Lucotèce[1].

C'est au XIIIe siècle un simple chemin qui portait le nom de Mons Cetarius ou Mons Cetardus, en français « Mont-Cétard », nom qui se transformera par la suite en Mouffetard. Elle porta parfois d'autres noms : au début du XVIIe siècle c'était la rue Saint-Marcel.

Le petit cimetière derrière l'église Saint-Médard (emplacement de la rue de Candolle), au bas de la rue Mouffetard, fut le théâtre au XVIIIe siècle du curieux épisode des convulsionnaires de Saint-Médard.

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, la rue Mouffetard traversait la Bièvre près de l'église Saint-Médard et remontait au sud jusqu'à la barrière d'Italie (actuelle place d'Italie). Elle avait alors une longueur de plus de 1 500 mètres et faisait partie du 12e arrondissement de l'époque. Les travaux d'Haussmann l'ont amputée de sa partie la plus au sud pour construire à la place l'avenue des Gobelins.

Information Wikipedia

Et nous voila au bout de la rue Mouffetard. Au passage je vous recommande un restaurant, l'olivier, où on vous sert une cuisine orientale d'une très grande qualité pour des prix plus que raisonnables et tout cela avec un accueil très chaleureux.

Aujourd’hui c’est dans le quartier de ma  maman et donc par extension le mien, que je vous invite par le biais des plaques qui portent les noms de rues si chères à mon cœur.

Publié dans Mon village

Commenter cet article

Plum' 24/08/2008 16:23

C'est amusant, j'étais à Paris au mois de juillet afin de voir des amis. Je me suis baladée au Jardin des Plantes, puis j'ai bu un thé à la menthe à la Grande Mosquée (là où les moineaux viennent grignoter les miettes des patisseries orientales presque dans la main). J'ai traversé le Jardin du Luxembourg que j'adore et près duquel habitent mes amis. Et c'est rue Mouffetard que j'ai diné avec des copines à qui j'avais donné rendez-vous, profitant de mon passage dans la capitale.A quelques jours près, on se rencontrait Mathéo...

Matheo 25/08/2008 07:26


sourire


Celiandra 24/08/2008 10:05

Pour moi  l'eau se fait toujours miroir et le vent  ne s'est pas tu. Il ne se taira jamais Il ne peut pas il n'en a pas le droitcar la foret ne pourrait plus vivre sans lui   car les nuages n'apporteraient plus leurs  beaux messages et la mer, noire ,deviendrait a tout jamaisBaci   Petit frere

Matheo 24/08/2008 11:21


Les mots ont leur propre message, petites bulles d'echanges dans un monde immense....


ABC 24/08/2008 09:39

Moi qui est toujours aimé me promener à Paris à pied, tu me fais rêver, il y a tant de choses cachées derrière le nom des rues.....

Matheo 24/08/2008 10:01



C'est vrai il y a deux Paris.



michel gonnet 24/08/2008 07:51

Passant, toujours en "voyage de mémoire".Bonne journée.

Matheo 24/08/2008 08:51


c'est tout à fait ça...
Bon dimanche


mom 23/08/2008 20:04

je viens sur Paris en septembre et ne maquerai pas d'aller faire un tour ds ce quartier bonne soirée

Matheo 24/08/2008 08:52


bon dimanche