Sur une barricade

Publié le par Matheo


Victor Hugo
L'année terrible

Sur une barricade, au milieu des pavés
Souillés d'un sang coupable et d'un sang pur lavés,
Un enfant de douze ans est pris avec des hommes.
- Es-tu de ceux-là, toi ? - L'enfant dit : Nous en sommes.
- C'est bon, dit l'officier, on va te fusiller.
Attends ton tour. - L'enfant voit des éclairs briller,
Et tous ses compagnons tomber sous la muraille.
Il dit à l'officier : Permettez-vous que j'aille
Rapporter cette montre à ma mère chez nous ?
- Tu veux t'enfuir ? - Je vais revenir. - Ces voyous
Ont peur ! où loges-tu ? - Là, près de la fontaine.
Et je vais revenir, monsieur le capitaine.
- Va-t'en, drôle ! - L'enfant s'en va. - Piège grossier !
Et les soldats riaient avec leur officier,
Et les mourants mêlaient à ce rire leur râle ;
Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle,
Brusquement reparu, fier comme Viala,
Vint s'adosser au mur et leur dit : Me voilà.

La mort stupide eut honte et l'officier fit grâce.

Publié dans Textes

Commenter cet article

Philippe D 29/03/2009 07:44

Texte poignant que je ne connaissais pas! Merci pour cette découverte.

Matheo 29/03/2009 09:00


j'aime aussi beaucoup ce texte.


Callophrys 17/02/2009 12:56

ah !! Victor Hugo!!! grand entre les grands!!

Matheo 17/02/2009 18:12


absolument!


celiandra 16/02/2009 12:12

j'ai horreur de la violence quelqu'elle soit . Alors sur des enfants...Baci tout plein

Matheo 16/02/2009 18:44


l'histoire fut ce qu'elle fut


paquerette 15/02/2009 11:44

Histoire qui finit bien, malheureusement il y en a eu peu, à ce moment làbon dimanche

Matheo 16/02/2009 18:46


C'est vrai


sido 13/02/2009 08:59

Honte à ceux qui tuent les enfants, il y en a tant qui sévissent de nos jours, de par le monde ! Merveilleux Hugo qui les as rendus immortels...

Matheo 16/02/2009 18:50


sourire