Cathedrale d'amiens ou soirée gachée!

Publié le par Matheo

Mon père est dans un tel état de frustration qu’il est inutile d’attendre qui écrive quelque article que ce soit, alors en bon fils je prends le flambeau pour tenter de vous retracer les événements d’hier soir tels que je les ai compris dans les mots échangés au retour de mes deux pattes préfères.
 
Acte 1
Tout de monde arrive à Amiens, il est trop tôt pour assiéger la cathédrale alors ils font un tour dans le quartier saint-leu en quête d’un restaurant sympa pour l’après concert.
Dernier service 22H, annoncent les serveurs
Et oui ici le guet royal se couche de bonne heure, les soirées sont courtes, les parking ferment à 20H30, rentrez rentrez braves gens!!!
 Peu importe, la famille est là pour la musique et quelle musique, le requiem de Mozart !

Acte 2
Le concert est à 20h30 et les portes s’ouvrent aux environs de 19h45.
Il y a déjà pas mal de monde et l’entrée est assez sportive, les premiers arrivants disposent des écharpes, des vestes, des foulards pour retenir des places.
Un homme se tient debout et face au chœur se régale d’un sandwich comme s’il se trouvait à la terrasse d’un troquet.
Math grince des dents…
 Les gens continuent d’arriver et les places vides demeurent inaccessibles même au profit des personnes âgées qui tentent leur chance..
Il est 20H40, les postérieurs commencent à se plaindre, les dos se joignent à la rébellion mais les cœurs des mélomanes sont tous tournés vers la musique du grand Mozart.
 Enfin le directeur du conservatoire ente et y va de son speech d’une haute qualité culturelle puisque ébahi ils apprennent que Mendelhson se prénommait Félix. Enfin quelques musiciens se présentent, et voila que les gens se lèvent se tortillent pour mieux voir, un homme brandit un appareil photo qu’il va tenir au dessus de sa tête une demi-heure durant avec des bips sonores à chaque cliché pris.

 Dernier acte
On entame une œuvre de Sibelius et là, cauchemar!
 Le son vient d’une enceinte placée à la droite de mes deux pattes médusés.
 Ils n’entendent que cet appareil qui de surcroit est de mal réglé.
Math s’indigne, il veut partir !
 Man tente de clamer l’orage.
C’est alors que le chœur se place dans la nef, c’est l’euphorie dans les rangs, chacun veut voir l’artiste de la famille.
Et oui voila mes pauvres humains livrés au spectacle de fin d’année du conservatoire.
Après le kyrie, Ppa tente une nouvelle échappée mais man tient bon.
Le silence après la note final n’est pas du Mozart puisque ce n’était pas du Mozart. La famille se lève comme un seul homme et quitte cette mascarade, ils ne sont pas les seuls, beaucoup de gens sont déjà en train de quitter la cathédrale.

Pauvre Mozart !!!
C’est ce que s’est écrié Math avant d’entrer dans une belle bouderie !



IMG_5809

Publié dans Luciano.

Commenter cet article

Lilounette 08/06/2009 17:16

Que de déceptions, après tant d'espoirs !

Matheo 08/06/2009 18:14


Oui je vais me monter plus prudent la prochaine fois
sourire


Jean 08/06/2009 08:30

Ôh làlà la déception est à la mesure de l'espoir !

Matheo 08/06/2009 18:20


c'est vrai, sur le coup ça été un coup dur.


Callophrys 07/06/2009 11:42

je peux comprendre!! massacrer une telle oeuvre! tu auras au moins eu le privilege de voir la superbe cathedrale d'Amiens et le quartier de Saint Leu.petite consolation....

Matheo 07/06/2009 15:46


Je connaissais déjà et c'est vrai que c'est très beau.
sourire


mom 07/06/2009 10:23

bon dimanche

Matheo 07/06/2009 10:53


a toi aussi


patriarch 07/06/2009 10:20

Dis lui d'aller voir sur mon blog, l'auditorium de la ville de naissance da ma grand-mère paternelle à Fiorenzuola d'Arda, je suis sûr qu'il aurait aimé y assister là !!Bonne journée tout de même et fais lui des lichettes !!!!!

Matheo 07/06/2009 10:53


je suis pâle de jalousie!
rire