Un beau jardin

Publié le par Matheo



Variation sur le thème du jardin


Je me noie dans mes doutes, dans mes souffrances,

l’aube se dessine et se fait  menaçante,

cette fois s’éloigne pour de bon l’espérance

la course fut trop longue, trop harassante !

le bateau chavire, livré à lui-même,

la coque résiste longtemps,  puis se brise,

on devine des pleurs, des visages blêmes,

il ya renoncement mais pas traitrise.

L’ombre portée par le suaire de l’abandon

Revêt les flots d’une couleur de désespoir.

Le vent gémit et la nuit offre le pardon.

La vie s’est accrochée aux promesses du soir.

Sous les sanglots de la lune maternelle,

le drame se noue, c’est une heure funeste !

L’astre pâle est la dernière sentinelle,

belle et silencieuse compagne céleste.

L’eau se referme et appelle l’astre du jour,

elle chasse les fantômes en abjurant la nuit,

Elle sait que les âmes partent pour toujours,

dans un beau jardin sans souffrance et sans ennui.

Publié dans Textes

Commenter cet article

chtinoeil 27/06/2009 11:09

regarde la lune nous sourit, sachons y puiser force et espérance. Elle n'effacera jamais nos souffrances, oublions les promesses, et renouons à la vie

Matheo 27/06/2009 11:21


c'est ce que nous avons de mieux à faire.


jauzenque 25/06/2009 18:39

comme spectateur d'un scène trajique je reste silencieux. Et je  trouve de la beauté dans cette detresse.

Matheo 27/06/2009 11:36


Merci


paquerette 25/06/2009 18:34

C'est magnifique, mais il n'est pas un peu triste ce beau jardin dont tu parles?bises 

Lilounette 24/06/2009 20:57

j'iame beaucouip ton dernier vers .. poème triste , mais si beau , si beau ! Je suis très en retard, difficultés de gestion avec mon blog ..bonne soirée

Ame Chopinienne 24/06/2009 18:32

Voilà le mot juste ! clin d'oeil