Le procès

Publié le par Matheo



Je rentre vendredi soir du boulot avec une certaine amertume, puisque je viens d’exécuter la première partie de ma condamnation annuelle, à savoir travailler gratuitement pour m’être rendu coupable de l’hécatombe de la canicule de 2003.
J’avoue que ne suis pas d’excellente humeur et c’est à ce moment précis que j’entends :
Ton chien a été malpropre dans le jardin !
 C’est tout de même incroyable que Luciano devient MON chien lorsqu’il fait une sottise et que le reste du temps c’est le bébé à sa maman.
Mon manque de réaction déclenche chez ma femme une colère sourde qui se traduit par le récit détaillé de la faute.
Lulu me regarde contrit, en se demandant si on va passer l’été sur sa faiblesse intestinale.
 Je laisse passer l’orage en sirotant un thé glacé puis je lance en me levant et en posant la main sur la tête de l’accusé
-Madame l’avocat général, je voudrais vous faire remarquer que vos accusations ne sont pas recevables !
 En effet, avez-vous pratiqué la moindre analyse sur l’objet du délit ?
 Non !
 Avez-vous recueillis un témoignage attestant, sans l’ombre d’un doute, de la culpabilité de mon client ici présent ?
Non !
Je demande la relaxe pure et simple et estimez vous heureuse que nous n’entreprenions pas une procédure pour diffamation !
La dessus, nous sommes allés dignement vers la cuisine, où Lulu s’est empiffré un gâteau en guise de dédommagement.

Publié dans Mathéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rébecca 23/07/2009 22:18

Hi hi hi trop drole ! bye " Je passerai ma vie à dire à tous mes frères que Dieu est bon ! "                                                             

Matheo 24/07/2009 07:15


bye


mom 23/07/2009 18:36

merci bonne soirée

Matheo 23/07/2009 18:51





marie-madeleine 23/07/2009 17:04

excuse moi j'ai usurpé je ne sais comment le nom de marie soleil en rédigeant hier le précédent commentaire

Matheo 23/07/2009 18:15


pas de soucis


Marie Soleil 23/07/2009 10:02

C'est comme les enfants quand ils sont sages ce sont les nôtres, une bêtise et ils ressemblent à leur père lol.Bisous et bonne journée.Marie

Matheo 23/07/2009 18:16


bisous


Delphine 22/07/2009 20:55

C'est quoi cette journée de la solidarité? Ben chez nous, c'est plutôt moi qui doit défendre l'accusé quand ça arrive, parce qu'occasionnellement, quand je dois la sortir, avec mes trois p'tits loups et tout ce que je dois faire et tout et tout, parfois, par manque de temps, j'ouvre la porte du jardin et je dis à Extra d'aller dans le fond, bien dans le fond du jardin, derrière les fleurs. Le souci, c'est qu'elle ne comprend pas toujours, ou bien fait-elle la sourde oreille, ou encore a-t-elle une urgence?J'ai bien ri en tout cas, très sympa! Et grosse lèche d'Extra à Luciano.

Matheo 23/07/2009 18:17


C'est une injustice que le gourvernement a habillé d'un beau mot.
patouille à Extra