Le blues de la rentrée.

Publié le par Matheo



Le bilan des vacances est toujours un peu difficile à tirer.
 On n’a jamais fait tout ce qu’on désirait faire, soit par manque de temps, soit par nonchalance.
J’ai consacré le plus clair de mon temps, cette année, à me balader dans Paris, à jouer les touristes chez moi et j’y ai pris un grand plaisir.
En quittant la seine, vendredi, je me suis demandé quand je la reverrai, c’était un moment d’émotion un peu comme lorsqu’on quitte un membre de sa famille et que l’on regrette confusément son éloignement;
Comme la plupart d’entre vous le savent, je suis d’une santé un peu capricieuse, et je n’ai pas trop d’un week-end pour me remettre de la semaine passée, je ne me plains pas, beaucoup de gens sont moins bien lotis que moi, mais je ne peux pas profiter comme je le voudrais de mon repos dominical, c’est pourquoi la fin des vacances est pour moi toujours un peu amère.
Trois semaines c’est court, à peine a-t-on le temps de gouter à la liberté qu’on est à nouveau privé.
Je ne suis pas réfractaire au travail, même si ça n’est pas ce que j’aurais souhaité faire, ce qui me pèse c’est le sentiment que ma vie m’échappe, qu’elle se consume à attendre le week-end, les prochaines vacances ou une hypothétique retraite.
C’était en quelque sorte le blues de la rentrée mais promis après ça je ne me plains plus… Sourire

Publié dans Réaction

Commenter cet article

juliette 04/09/2009 09:38

Je ne "rentre" jamais, je ne pars jamaisTu as bien de la chance

Matheo 04/09/2009 14:28


Crois-tu?


paquerette 03/09/2009 08:03

Eh oui, les vacances passent vite, les années passent vite, dommage de ne pas profiter de ce temps comme tu l'aimerais, tu ne pourrais pas prendre une retraite anticipée?Quand mon époux est tombé gravement malade 2 ans apres le début de sa retraite, c'est que qui l'a le plus mis en colère : ne pas profiter de ce temps.Il se rattrappe depuis et voit la vie autrement, ne pas la gaspiller, surtout pas, profiter de chaque moment qui passebisous 

Matheo 03/09/2009 18:15


Oui c'est ce qu'il faut essayer de faire.
Bisous Paquerette


Jean 01/09/2009 22:43

Et oui.....Il faut bien que quelqu'un travaille pour payer ma retraite !!!Mais t'inquiète pas le jour vient.... pour toi aussi...Enfin j'étais encore ce wek-end de service (bénévole) mais j'étais à un office en Alsace...

Matheo 02/09/2009 07:30


, je me doute que tu es actif, bonne journée à toi


Ame Chopinienne 31/08/2009 23:42

Ah Mathéo, j'aurais pu écrire ces lignes tant elles me ressemblent. Moi aussi, j'ai l'impression de perdre ma vie à la gagner. Je ne fais pas ce que j'aurais voulu faire, c'est pourquoi ce travail purement alimentaire ne me laisse pas grand loisir pour ce que j'aime vraiment. Le temps passe ainsi, beaucoup trop vite, et l'on compte les années "potables" qu'il nous reste avant le début de la fin... Se raccrocher à sa passion, se raccrocher à Chopin, à notre cher Frédéric, qui aimait tant Paris, lui aussi. Lorsque je vais sur des lieux qu'il a lui-même foulés, je recherche une présence, des vibrations rémanentes, un peu de lui Cité Bergère ou rue Pigalle... Je m'insinue dans les interstices de son tombeau, je me blottis contre son corps. On est moins seul quand on pense à lui. Parviens-tu à te plonger avec grand réalisme dans le temps qui fut le sien ?

Matheo 01/09/2009 07:18


Tout le temps...
sourire


celestine troussecotte 31/08/2009 21:39

J'avais , comme toi, le blues de la rentrée, et puis il y a quelques années déjà, je me suis dit que c'était trop bête de passer sa vie de travail à avoir hâte de ne plus travailler. Je me suis dit: c'est ma vie qui passe, là, autant en profiter un maximum. Alors, depuis, j'ai décidé que chaque minute de ma vie a quelque chose de bon a m'offrir. Les bonnes parties de rire avec les collègues, ce rayon de soleil qui vient me caresser la joue pendant que j'explique une leçon, le café qui sent bon dans les couloirs à partir de 8 heures le matin, décider de prolonger de cinq minutes la récréation pour observer un oiseau en train de faire son nid. Mais j'en parle à l'aise, sûrement, peut-être est-ce moins possible dans ton boulot. Bon courage pour la reprise.Bises chaleureusesCélestine

Matheo 31/08/2009 22:25


non voila de bon conseils que je vais mettre à profit.
Bises