La pierre

Publié le par Matheo

 

 

La pierre est chaude réchauffée par le soleil de tous les étés passé,

Protégée par la croix qui brille comme une foi jamais abandonnée.

Sur la pierre des noms familiers sont déjà gravés

Le mien aussi est là il apparaît le tout dernier.

La pierre est froide, glacée par tous les hivers passés

La pierre est froide, glacée par toutes mes larmes versées.

Je t'aime Maman


Tu aurais eu 77 ans aujourd'hui mais voilà 18 ans que tu m'as quitté...

Publié dans Mathéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chtinoeil 24/09/2009 04:09


Emotion, ma maman nous quittait ... il y a 29 ans, un 22 septembre (d'où mon article 19 ... 80). Il y a des dates comme ça, gravées en nous et que rien ne peut effacer ...


Matheo 24/09/2009 07:33


Non rien ne peut effacer.


Thierry-alias-Jean-Philippe 23/09/2009 08:53


Bonjour Matheo, merci de ta visite. La Moldau de Smetana prend aux tripes ! Ton poème est bien triste... Courage. Je te souhaite de passer une bonne journée et à bientôt !


Matheo 23/09/2009 18:17


A bientôt Thierry


Ame Chopinienne 23/09/2009 00:14


Poignant poème... Je suis de tout coeur avec toi Mathéo. J'ai, moi, perdu mon père et en étais désespérée.
Je te souhaite encore de longues années. Bien sûr que tu dépasseras cet âge ! Que deviendrais-je maintenant que je te connais, si je n'avais plus tes visites, toi qui aimes Chopin avec tant de
passion et de respect ?


Matheo 23/09/2009 06:55


sourire


celestine troussecotte 22/09/2009 23:02


J'ai écrit aujourd'hui même à un ami qui vient de perdre sa femme:

"Quand on perd un être cher, aucun mot n'est assez doux pour effacer la douleur,


aucune parole n'est assez forte pour faire oublier le chagrin.


Et pourtant, tous les mots que l'on prononce à cette occasion


sont autant de petits morceaux de coton qui viennent


panser peu à peu la plaie, et si personne ne les disait,


c'est là qu'on ne comprendrait pas ce silence."
Avec toute ma chaleur, cher Mathéo
Célestine



Matheo 23/09/2009 06:54


Et comme ces petits cotons font du bien.
Bonne journée Celestine


Ut 22/09/2009 21:37


Toute mon amitié Mathéo, vraiment!
Je suis en train d'inventer un pique-larmes, pour les ceux qui ont chagrin à l'âme; si tu veux je te le prêterai quelques jours, que tu le présente à ta maman, qu'elle soit rassurée: tu pleureras
tout doux....
Un baiser. Une pensée.


Matheo 22/09/2009 22:17


Merci pour ce pique larmes, j'y reconnais toute la magie de ta poésie..