Une analyse.

Publié le par Mathéo

Une analyse

Ma redécouverte de Brahms est sans aucun doute symptomatique d’un retour vers le romantisme. Calé longtemps entre Bach, Haydn, et Mozart, j’ai pris un autre chemin pour mieux revenir aux origines de ma passion avec peut être plus de violence et moins d’appréhension. Le romantisme pris comme un état d’esprit et de vie, comme une définition du plaisir musical, presque comme une religion, devient une aide primordiale de chaque jour. L’important est de plus se soustraire aux exaltations mais de s’y perdre sans jamais douter. L’absence de la moindre réticence peut amener jusqu’à la jouissance totale d’une libération artistique tant recherché.

 

 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article