A la saint Nicolas

Publié le par Mathéo

 

Toute cette semaine je me suis dit que ce week-end j’étais prêt pour travailler une sonate de Beethoven, au diable mes hésitations je la retravaille, je m’arrache les tripes s’il le faut au clavier mais je ne m’invente pas de faux prétexte pour me défiler.
Jour après jour je me suis imprégné de chaque phrase musicale, de chaque difficulté, je peux affronter Maître Ludwig je m’y suis préparé.
A vrai dire je n’ai pensé qu’à ça, oui aussi au textes de la belle dame que je découvrirai à mon retour, mais me suis resté farouchement concentré sur le morceau, ma volonté tendue comme jamais.
Le piano numérique n’est pas le plus parfait pour rendre l’âme de l’artiste mais qu’importe je fais avec ce que j’ai !

Mais peut être ne le saviez vous pas mais le père Noël passe aussi à la saint Nicolas, il a emporté le petit instrument qui m’avait comblé au mois d’août et à la place il a déposé paré de son écrin de noyer un PIANO, mon dieu je ne savais pas qu’un cœur pouvait battre si vite et si fort de bonheur…

 

Publié dans Musique

Commenter cet article