Lettre

Publié le par Mathéo

Salut Mathéo

Je ne vais pas te retenir trop longtemps car je sais que ton temps est compté mais justement ne te laisse pas trop enfermer et surtout ne t’enferme pas toi-même.

Je sais que tu travailles très dur mais essaie d’envisager autre chose que le piano, ne refuse pas systématiquement toutes les invitations de tes copains et offre toi  une petite pause par-ci par-là car tu sais la jeunesse est aussi précieuse que fugitive.

Tu es encore en colère parce que tes parents ont fait l’achat de cette petite maison de campagne et que vous quittez Paris plus souvent qu’autrefois mais vois-tu les adultes ne se rendent pas compte de l’importance qu’ont les choses à ton age.

Ils désirent plus que tout ton bonheur, ils te trouvent trop pâle, trop fragile, trop citadin…

Je t’écris pour te dire quelque chose de crucial, tu as encore le temps de vivre auprès de ton père et de ta mère et surtout, Mathéo, surtout, tu as encore le temps de leur dire que tu les aimes.

Je sais que tu as peur parce que de plus en plus souvent tes mains te font souffrir, mais dis-toi que l’après t’apportera l’amour, une vie qui sera très éloignée de tes rêves, mais une vie d’honnête homme.

Prends courage Mathéo, j’aurais pu t’aimer.

Moi

Publié dans Mathéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mathéo 10/02/2007 14:08

Non Sido, malheureusement je n’ai pas réussi à le faire…

lasidonie 10/02/2007 13:40

le moment où l'on prend conscience que l'on peut être heureux loin de son rêve est un moment capital. S'il intervient tôt, c'est gagné...C'est ce que tu as fait, donc plus  de regret.

Edi 10/02/2007 08:58

Une auto-analyse, c'est osé et ce ne se fait que par des gens très intelligents. Tu as bien fait. Maintenant fais un pas en avant. Tu n'as rien à perdre.

Plum' 09/02/2007 18:26

Et qu'est-ce qui empêche Mathéo d'aimer Mathéo maintenant ?Après tout, on peut refaire sa vie affective à tout âge, y compris avec soi-même...