Une touche blanche une touche noire

Publié le par Mathéo

Une touche blanche, une touche noire,

Qui hésitent entre langueur et désespoir,

Une touche blanche, une touche noire,

Pour une musique qui devient exutoire,

Une touche noire, une touche blanche,

et le jeu de ma vie devient  revanche,

Une touche noire, une touche blanche,

pour qu’enfin mon cœur s’épanche

toutes les touches de mon clavier

pour apprendre doucement à m’aimer.

(Pour Edi, rien n'ai jamais totalement désespéré)

 

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alfie 27/02/2007 13:12

C'est beau... J'entendais tes doigts sauter d'une touche à l'autre, les notes s'élever dans les airs et la douce mélodie du piano de la vie...

Mathéo 27/02/2007 15:55

Merci...

Mathéo 26/02/2007 13:42

Non, c'est toi qui me fais l'honneur de ton amitié.

Plum' 26/02/2007 13:13

Consentement ? Mais c'est toi qui me fais un cadeau, là !

Mathéo 26/02/2007 09:15

A plum
Je vais ajouter ceci au petit recueil dont je t'ai déjà parlé avec ton consentement bien sur.

Plum' 25/02/2007 20:13

Et sous la laque, les cordes en fil d'acierMécanisme complexe et invisible du clavierEt pour prolonger la magie, le pédalier...Crapaud, à queue, droit ou de concertGaveau, Pleyel, Steinway ou BösendorferLes notes s'échappent, deviennent lumière...Qu'ils s'appellent Ray Charles ou Franz Liszt Michel Petrucciani ou même Chopin FrédéricEux et leur piano ont donné vie à la musique...