Toujours à côté de la plaque...

Publié le par Mathéo

  Je reste assez perplexe. Avant la fermeture définitive de l’usine il y a eu des actes que je qualifierai avec pudeur de douteux. Vous avez dû comprendre que j’étais un brin naïf, et à l’époque je me suis opposé à tous ces actes que ma conscience reprouvait mais il se trouve qu’aujourd’hui les gens les ayant accomplis bénéficient de plus d’estime que moi. Me suis-je trompé, ai-je eu tort, est ce que je suis à ce point démarqué ? ….

Publié dans Réaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RiceRcaR 10/03/2007 09:56

Continue à être naïf Mathéo, ça aide à ne pas se couper le matin en se rasant.

lasidonie 09/03/2007 18:35

je crois que lorsqu'on agit avec sa conscience il ne faut rien regretter. Quant à "l'estime" quelles que soient les actions, elle est attibuée à tord et à travers souvent. L'estime de soi est plus payante que l'estime des autres...bonne soirée.

Mathéo 09/03/2007 18:42

Oui tu as raison Sido, bonne soirée

patriarch 09/03/2007 16:58

Encore faudrait il les connaître. Tu sais,quand il y a fermeture, certains se servent si c'est se que tu veux dire. Moi aussi,j'aurais été contre, mais l'homme est ainsi fait ! Ciao !

Mathéo 09/03/2007 17:14

Oui c'est ce que je veux dire.
Ciao mon ami.