Le requiem

Publié le par Mathéo

Je ne peux pas l’entendre sans avoir au fond du cœur une profonde douleur mêlée à une sorte de jouissance. Je suis conscient que ce n’est pas facile à comprendre mais je suis comme déchiré entre la souffrance évoquée par le requiem et le plaisir presque animal de la musique. Je sors toujours épuisé de l’audition de ce chef d’oeuvre.

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Plum' 11/03/2007 14:49

Euh voui, merciiiiiiiii !

Plum' 11/03/2007 13:34

... et il se tend, comme la corde du violon, dès les premières notes. Vibrations, émotions...La musique emplit l'espace, devient l'espace, elle se fait oxygène salvatrice. Le coeur pulse plus fort, au rythme des notes, des sons, au rythme d'une autre forme de vie, celle des dieux...Lorsque le morceau est terminé, le corps est épuisé, le coeur semble mort et l'âme s'élève...

Mathéo 11/03/2007 13:59

Est ce de toi, c'est magnifique!!!!!!!!!!

Joël 11/03/2007 09:23

Bonjour Mathéo,

je ne suis pas un expert mais on se demande d'où sortent certaines musiques ! Il y a eu des génies à une époque...
Bonne journée.
Joël.

Mathéo 11/03/2007 09:25

Du coeur d'un compositeur...

lasidonie 10/03/2007 22:46

Ce requiem est merveilleux d'émotion,J'ai du mal à exprimer ce que je ressens en l'écoutant, la force, la puissance, la tristesse la solennité, et tu as raison dans tout cela se mélange l'intense plaisir musical. Cette "dramaturgie" prenante je l'ai aussi rencontrée dans la "Passion selon st Jean" de Bach, qu'un ami m'a fait acheter , plus difficile d'y accrocher au début mais ensuite c'est...un autre univers.

Mathéo 11/03/2007 09:27

Oh "la passion selon St Jean" est une autre merveille, un pur chef d'oeuvre de Bach.

edi 10/03/2007 20:44

Comme tes mots savent exprimer tes sentiments. C'est rare, digne d'un grand écrivain. Bravo !Je viens aussi te remercier d'être passé dans mon blog. Je te salut par la même occasion et espère ta bonne santé psychique et physique.

Mathéo 11/03/2007 09:28

Je vais passer te voir (virtuellement).