C'est encore ma faute.

Publié le par Mathéo

Je suis un parfaitement incapable de m’intégrer à un groupe ou à une équipe.

Je suis rester l’enfant démuni devant les autres par sa condition d’enfant unique.

Je veux parler de la pluie ou du beau temps en disant bonjour le matin pour tacher de ne pas me comporter comme un ours par timidité mais je ne reconnais pas ma voix moi-même.

Je suis un handicapé lourd de la communication et cela depuis toujours.

En conclusion, une fois de plus je ne suis pas à la hauteur.

Publié dans Réaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BRONCHAL FERNANDO 18/03/2007 16:27

il faut que tu sois toi même si tu es comme ça et bien accepte le et si tu t'accepte tu sera à l'aise et tu vera cela changera
fernando

Mathéo 18/03/2007 18:48

Merci pour ta visite Fernando

Matheo 18/03/2007 11:23

Vous m'avez tous rendu courage et je vais essayer repartir gagnant demain.

Bruno 18/03/2007 10:37

Tu es une personne sensible, Mathéo. Mais être sensible ne veut pas dire être inadapté. D'ailleurs qu'est ce que ça veut dire être "adapté"? Il me semble qu'il ne faut pas attendre trop des relations professionnelles. Apporte aux autres ce qu'il y a en toi de gentillesse et de professionnalisme. Et laisse le temps faire. En y croyant un peu plus. Celui qui part battu, arrive battu...

balaline 17/03/2007 22:45

Il n' y a pas de raison que tu ne t'adaptes pas à ton nouveau groupe, laisse un peu de temps pour mieux les connaître et surtout, surtout ne te dévalorises pas;  chaque être humain a ses propres richesses même si elles sont parfois bien cachées ! aie confiance en toi !courage pour cette nouvelle semaine et bon dimanche !

Mirabelle 17/03/2007 18:59

Matheo, j'allais vous dire un peu la même chose que Plum' mais en plus... Doux ! (si si, tu l'enguirlandes, Plum' !). Je me suis un peu reconnue dans votre article, j'ai moi aussi tendance à me rabaisser. Et dans le fond, je rejoins Plum',  il faut lutter contre soi. Parce que nous valons le coup autant que les autres et que la communication, ça s'apprend. Ca vient avec le temps, même si c'est plus long pour certains que pour d'autres. Quand j'ai réussi à demander quelque chose que je n'osais pas demander à quelqu'un depuis quelques jours, je suis contente et je me dis que c'est un pas de fait. Chacun son rythme. Il ne faut surtout pas se décourager. Et surtout pas SE RABAISSER. Parce qu'alors on s'enfonce encore un peu plus dans le comportement qu'on voulait rejeter à la base, celui de l'isolement... D'accord ? ;-)