La tolérance pour acceder à la liberté.

Publié le par Mathéo

Je reviens sur l’idéologie de la liberté, n’est elle pas le droit à nos différences culturelles, artistiques aussi.
Je considère que le pluralisme de la France est une chance et que les échanges ne sont que bénéfices.
Que deviendrions-nous si nous vivions tous de la même manière, si nous ne pensions que de la même façon, si notre réflexion ne s’appuyait que sur la même culture.
Dans les siècles passés les gens sentaient la nécessité de partir à l’étranger pour se confronter à d’autres sociétés, la richesse de notre vint et une ème siècle est d’avoir tout cela à domicile.
Je suis fasciné par la musique classique et tout particulièrement par le romantisme mais tout cela ne n’empêche pas d’avoir appris à apprécier les Stones, les Doors ou la musique musulmane.
Je suis catholique mais je brûle d’échanger avec des orthodoxes, des musulmans, des israélites ou des bouddhistes.
La grande diversité de la littérature est un attrait et personne n’hésite à faire cohabiter dans sa bibliothèque un exemplaire d’Agatha Christie auprès d’un tome du grand Thomas Man et pourquoi pas, la lecture le l’un n’entache en rien l’amour que l’on porte à l’autre.

Publié dans Textes

Commenter cet article

lasidonie 18/03/2007 22:57

"ta différence m'enrichit" dit St Exupery, j'aime Baudelaire mais aussi Simenon, Vivaldi mais je me régale de danser sur du disco (d'accord c'est "vieillot"...) ou sur les rythmes beurs. La France comme bien d'autres pays est le résultat d'un brassage. En ces moments où le racisme repointe le nez, ne l'oublions pas. Un bémol pour le musicien que tu es, échanger, comprendre, tolérer, mais pas forcement épouser ( Bruno a raison, pas d'uniformisation ) . J'aime bien le mot "cohabiter" que tu as employé il suppose justement l'absence d'agressivité.
Une bonne semaine pour toi avec un meilleur moral "d'intégration ?" ou de "co-habitation" !

Plum' 18/03/2007 20:24

C'est la dernière phrase de ton billet qui retient toute mon attention. Finalement la vraie liberté c'est de ne rien "adorer", ne rien "détester" chez l'autre. C'est juste savoir apprécier selon ses propres capacités car tolérer, accepter la différence de culture, s'y intéresser ne signifie pas forcément y adhérer ou s'y plonger. Chacun est plus ou moins formaté par sa propre culture, son éducation, son vécu. Mais une chose est certaine : l'ignorance, le rejet et la peur sont des poisons, des cancers dont les tumeurs sont appelées violence, racisme et anti-sémitisme...Je t'embrasse fort et te souhaite une excellente semaine !

Bruno 18/03/2007 18:30

Oui pour le partage et l'échange. Mais cependant, pour pouvoir échanger, il faut avoir quelque chose de différent, il faut donc qu'existe l'altérité, et donc une culture qui soit la mienne, et pas celle de l'autre. C'est toute la difficulté: se construire, en référence à une identité propre (une nation, une religion, un pratique artistique, une pensée politique...), et se nourrir d'échange avec ceux qui pensent et vivent autrement. Mais ne pas glisser sur la pente de la world société, ou tout le monde finit par se ressembler...

Mathéo 18/03/2007 18:47

 
 

Le nivelage serait une catastrophe c’est évident.

ABC 18/03/2007 17:29

Que de philosophie pour un retour de vacances !!!Dans tous les cas je suis pour la plus grande diverstité dans ma bibliothèque....À +ABC

aril 18/03/2007 15:36

eclectisme et tolerance.....bises