Je la deteste!

Publié le par Mathéo

J’ai lu une lettre ou une certaine Aurore Dupin parlait du Maître du Piano avec une la légèreté qui sied à son caractère.

Cette femme n’a jamais su aimer, elle n’a jamais connu le sens du mot amour.

Elle aura été mauvaise mère, mauvaise amie, mauvaise maîtresse !

Si je dois lui reconnaître un certain talent pour l’écriture, je n’éprouve pour elle que mépris et exaspération.

Je connaissais, bien entendu toutes ses lettres mais leurs relectures n’a fait qu’augmenter l’animosité que je nourris à l’égard de cette créature.

Publié dans Mathéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

frenchpeterpan 01/04/2007 11:32

ah !
l'ami Matheo qui ne sait pas faire son lit :-)

je connais bien G. Sand
elle avait assurément beaucoup de défauts
mais son oeuvre "de correspondance" est magistrale tant par sa quantité (4-5 lettres / jour) que par sa qualité
à mon sens très très supérieur à ses romans qui sont plutôt mal écrits et moins intéressants
elle reste une pionnière sur l'émancipation des femmes, et un certain sens de "l'humanitaire" inconnu à l'époque.
sa célèbre correspondance avec G. Flaubert est magistrale

C'était une grande femme et il est heureux qu'elle est connu Musset ou Chopin, car il faut mieux convoler avec ces gens là plutôt qu'avec le bien triste Sandeau

maintenant je connais moins bien les ires entre ces deux là
que Chopin soit fragile, c'est sûr
qu'elle soit une femme forte c'est sûr aussi ...
mais ils se sont aimés , non ?
sans elle certains morceaux n'existeraient peut être pas ?
bien à toi, bon dimanche
marco

Plum' 31/03/2007 18:54

Ils ont été considérés, dès le départ, comme le couple le plus désassorti de l'époque.D'abord amis, puis amants, leur relation à la fin était plus oedipienne qu'autre chose.Etait-ce uniquement de sa faute à elle ? Je ne le pense pas, en amour on est deux. Et puis ce fut une grande amoureuse que Madame Sand. Elle a plu a énormément d'hommes et pas des "cloches". Donc, pas de conclusions hâtives, nous n'étions pas sous le lit pour voir ce qu'il se passait...

Mathéo 01/04/2007 09:22


C’est elle qui l’a pris dans ses filets sans tenir compte du caractère, de la nature et de la fragilité de cet immense compositeur.
Cette femme est une mante religieuse.

ABC 31/03/2007 18:25

Petit conseil : change de lecture !ABC

patriarch 31/03/2007 17:40

Elle n'a peut-être pas apprécié son "escapade" avec Chopin aux Baléares !
Dis en plus !!

lasidonie 31/03/2007 17:06

"Créature" pour mme Sand tu es sévère ! j'avoue ne pas avoir ses lettres sous les yeux mais sont elles si terribles envers ton bien-aimé ?...dis en un peu plus.

Mathéo 01/04/2007 09:19

Madame Sand affublait Chopin de qualificatifs dévalorisants, le petit, le pauvre être etc.
Elle n’a même pas eu conscience d’avoir partagé la vie du plus grand génie que la terre n’a jamais porté !