Restructuration.

Publié le par Mathéo

Nous avons été racheté successivement par deux gros groupes et pour tenter de redresser la situation des équipes de week-end avaient été crées. Les presses ne s’arrêtaient plus. Nos bagages avaient également évolués, nous ne fabriquions plus de produits de haute gamme mais nous nous étions résolument tournés vers la valise entièrement  injectée pour essayer de gagner le marché des hypers. Le service qui traitait l’aluminium avait été dissout et je pris en charge à temps plein les audits de Marc, mais je ne pouvais plus faire face à moi tout seul à la charge de travail, on me laissa donc carte blanche pour recruter en interne  quatre personnes qui devaient constituer deux équipes en 2X8. Je me montrai à l’aise dans ma nouvelle fonction et je me fis aimer de ma petite troupe. Je jouai la carte de la confiance et j’en fus récompensé. C’est à ce moment que je rencontrai Romana et je me partageai entre un travail extrêmement prenant et mon amour naissant. Tous les efforts que nous avons fourni, dont l’abandon des primes d’assiduité, l’acceptation du  travail posté en 3X8 pour les femmes, ne suffirent pas à nous sortir la tête de l’eau. L’ambiance devint de plus en plus lourde puis deux groupes de 9 personnes fut licenciés. Un plan de restructuration fut annoncé peu après et nous partîmes un vendredi soir  d’avril sans savoir si nous serions encore là le lundi suivant. Les lettres recommandées devaient arriver au domicile des gens concernés le samedi matin. Je vous laisse imaginer la tension qui régnait dans tous nos foyers. En début de semaine, je n’avais pas reçu le maudit courrier mais mon équipe avait été divisée par deux. J’étais partagé par la rage, la colère et la tristesse. Deux semaine après cette abomination un jeune homme qui travaillait avec nous depuis ses 16 ans se donnait la mort ne supportant pas son renvoi. Il avait préféré la pendaison à l’arène de l’ANPE.  Des années encore plus noires étaient devant nous.

 

 

Commenter cet article

Claudiogene 06/04/2007 07:46

Tout épisode désagréable et même dramatique débouche sur ce qu'on appelle un "cadeau caché". Il convient de ne jamais perdre espoir.

Mathéo 05/04/2007 15:39

C'est vrai et ce fut la chance de ma vie!

lasidonie 05/04/2007 14:48

encore un épisode bien dramatique. Tu nous fait assister en l'ayant vécu à tout ce que certains d'entre nous ont eu la chance de voir de loin à travers les médias ou des "faits divers" hélas. De nos jours toutes les familles ont quelqu'un qui se retrouve ainsi éjecté du monde du travail. Pour toi, il y eut au moins dans cette déconfiture  la rencontre de ta vie.

aril 05/04/2007 11:01

des annees noires,de la revolte mais aussi une belle lumiere personnelle....

Mathéo 05/04/2007 11:30

Merci.

Joᅵl 05/04/2007 09:57

Bonjour Mathéo,
triste :( j'ai connu et connais encore !
quand je vois ANPE je fais GRRRR !
Bonne journée.
Joël.

Mathéo 05/04/2007 11:29

Bonne journée Joël.