moi ce serait non !

Publié le par Mathéo

Imaginons que soudain, toutes les télévisions, que toutes les radios de France, que toutes les pages d’accueil sur le net se taisent ou deviennent écrans noirs et qu’un seul et unique message s’adresse à nous.

MOBILISATION GENERALE

Quelle serait notre réaction, irions nous servir la patrie, comme avant nous nos aïeux, en lui offrant notre corps comme de la viande  distribuée à volonté  à un immonde géant insatiable.

Abandonnerions-nous femme et enfants pour faire notre devoir ?

Le devoir, l’honneur  ces mots devraient être imprimés dans nos manuels d’histoire couleur sang.

Et bien moi ce serait non !

Je ne veux être transformé  pour personne en objet de mort !

Je veux croire en la réconciliation des peuples, de tous les hommes.

Je veux que sur ma tombe soit inscrit « mort en aimant les autres » et non pas « mort pour un pays ».

 

 

 

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir
Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens
C'est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m'en vais déserter

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfants
Ma mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers
Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé
Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:
Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir
S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer

 

 

Boris Vian

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mathéo (2) 24/08/2007 10:25

Bonjour à tous, je suis également Mathéo et j'habite du coté de la haute savoie. En lisant l'entête de cet article, tout de suite m'est venu en tête la chanson de Serge Regdiani "LE DÉSERTEUR", mon père l'écoute souvant.Je voulait te féliciter et te remercier pour tous ces beaux textes.Bonne fin de semaine à tous.

Mathéo 24/08/2007 11:00

Merci de ta visite.

griffoninne 10/04/2007 22:46

Oh , j\\\'aime ce billet...
Si tu entendais ma fillle chanter cette chanson ... :-))
Je suis pacifiste , je comprends très bien.

Mathéo 11/04/2007 08:57

Je suis content!

aril 09/04/2007 13:21

je ne veux pas te mettre mal à l'aise ce sont seulement des problemes que je me pose depuis longtemps et l'occasion s'est trouvee d'en parler à haute voix....mais il n'y a pas d'animosite.

Mathéo 09/04/2007 14:25

Je sais bien et je n’ai rien pris en mal. J’ai moi-même eu souvent des moments de doutes et j’en ai encore.

aril 09/04/2007 01:11

j'ai repondu sur mon blog...je ne parviens pas à etre d'accord....avec la religion catholique.meme o sacrilege avec Dieu...tout n'est que guerre et mort et douleur.dans la bible! parce que les hommes n'ont pas choisi de suivre Ses voies....quelle intolerance.....

Mathéo 09/04/2007 08:47

Tu sais, je ne veux convaincre personne, je n’ai pas ce talent ni même assez de foi. Je pense qu’il est toujours bon d’échanger des idées et si on ne les partage pas je serais tenter de dire, tant mieux, car cela donne des débats intéressants.

aril 07/04/2007 22:11

rajout....
http://decoupsdecoeurenpassions.over-blog.com/article-5401072.html
bises

Mathéo 08/04/2007 09:23

Merci pour m’avoir fait découvrir l’affiche rouge, je ne connaissais pas et tu sais, sois certaine que j’ai un grand respect pour tous ces gens qui ont combattu pour notre liberté. Mon propre grand-père maternel est mort en disant non aux nazis.
Je voulais juste dire que je rêve d’un monde sans guerre, sans terrorisme sans haine, un monde dans lequel seuls les valeurs de l’amitié et de la tolérance auraient une réelle importance.
Je sais que l’église s’est rendue coupable de silences coupables et même d’atrocités mais l’église n’est pas Dieu et je suis un catho mais je suis aussi respectueux des autres religions et rien ne fait obstacle dans mon cœur pour aimer l’autre même s’il pense différemment.