Chagrin d'école de Daniel Pennac

Publié le par Matheo

Vous connaissez mon attachement à la littérature classique.

Saine distraction me direz-vous !

Certes, si elle n’avait pas une fâcheuse tendance à me tenir à l’écart des auteurs modernes.

Je fais, bien entendu, de brèves escapades dans notre jeune vingt et unième siècle avec un certain bonheur, je pense notamment  à la découverte de Philippe Besson, de Douglas Kennedy et de quelques autres mais je retourne invariablement à mes premières amours avec délices.

Voici que ma cousine  venue me rendre visite entre autre pour m’houspiller et me rappeler l’existence du téléphone, me laisse en partant Chagrin d’école de Daniel Pennac.

J’ai tout bonnement dévoré ce livre en deux jours.

Je me suis régalé de la peinture au combien juste  de mère-grand marketing, j’ai été touché par l’hommage rendu aux professeurs  transcendés par l’amour de leur matière (j’en ai connu) et j’ai été profondément ému par le duel verbale de l’enfant cancre contre l’homme écrivain.

Comme quoi un prix Goncourt peut être un bon livre.

sourire

Publié dans Réaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michelgonnet 29/04/2010 07:34



Bonjour l'ami, je partage ton sentiment sur ce livre que j'ai beaucoup aimé (sourire)


Bonne journée



Matheo 29/04/2010 18:15



Bonne journée Michel



chtinoeil 25/04/2010 11:22



je l'ai lu aussi, une jolie peinture d'un temps, en effet
bon dimanche à toi, Mathéo



Matheo 25/04/2010 17:29



Bon dimanche



mom 23/04/2010 22:47



merci pour ton com bonne soirée



Matheo 24/04/2010 09:46



Pas de quoi



patriarch 23/04/2010 15:10



oui cela arrive.....parfois ! Belle fin de journée travaillée !!!



Matheo 24/04/2010 09:47



Merci Walter



juliette 23/04/2010 10:28



J'ai moi aussi tendance ) ne jamais lire les Goncour, mais il m'arrive d'en lire à retardement


Je vais rechercher Daniel Pennac, qui n'est pas un nouveau...


Merci du conseil


Bises



Matheo 23/04/2010 14:24



Tu aimeras.


Bisous