J'eus honte.

Publié le par Matheo

2535691795_b30d22cb78.jpg

 

La soirée était bien belle en ce mois de mai,

je sortais d’un récital donné à Pleyel,

et me dirigeais vers les champs, en fin gourmet,

je fuyais ce soir  mon mal être  existentiel.

 

Je me suis attablé en bonne compagnie,

nous conversions gaiment à propos du concert,

pour une fois, je vivais en pleine harmonie,

ce soir le bonheur était doux comme un dessert.

 

C’était un de ces moments simples mais  heureux,

 notre vie prend les couleurs d’un arc en ciel.

Chaque instant devient alors un joyau précieux,

d’un soupir,   nous pouvons presque toucher le ciel.

 

Cependant, le monde, lui, ne s’arrête pas !

Nous vîmes un homme aux jambes atrophiées, mendier.

J’eus  honte, soudain, de ma joie, de mon repas ;

Face à lui, j’eus honte, moi le privilégié.

Publié dans Textes

Commenter cet article

Jean-Claude 07/02/2010 10:22


Tu exprimes très bien ce qu'il m'arrive parfois de ressentir.

A+  JC


Matheo 07/02/2010 14:10


Ton appui me fait chaud au coeur.


dom 04/02/2010 22:55


je te souhaite une bonne fin de soirée mathéo


Matheo 05/02/2010 07:28


Merci


sido 04/02/2010 20:12


Situation qui hélas heurte, frappe la plupart d'entre nous. Qui peut se vanter de n'avoir connu ce sentiment de gêne insupportable. Que faire d'autre sinon essayer de partager un peu de ces
privilèges chaque fois qu'il est possible.

 (pour le rythme,  felicitations Math,  un sans faute--à une tte petite erreur minime près-- bravo. bcp aimé aussi le sujet de ton texte précédant, magnifique)
bises


Matheo 05/02/2010 07:29


Merci Sido.
Je t'embrasse


mom 04/02/2010 19:27


bonne soirée cher ami


Matheo 05/02/2010 07:29


a toi aussi


O. 04/02/2010 18:23


Comme je te comprends...
Mais tu n'as pas volé ton bonheur de ce soir l)
C'est lui qui n'avait pas mérité son malheur
C'est ainsi qu'il faut le voir, je crois


Matheo 05/02/2010 07:29


oui sans doute.
bises