L'âme des pianos

Publié le par Matheo

Piano Pleyel 1843

 

 

Tous les piano ont une âme et parfois elle rencontre celle d’un homme pour peu que la symbiose se fasse.

Il en nait une union transcendante qui fait de l’élu un pianiste, il ne suffit pas de savoir jouer pour prétendre à ce titre.

La communion peut être si forte que sa  réminiscence à la faculté d’être perçue  par des personnes assez réceptives pour cela.

C’est ce qui m’est arrivé samedi face à un Pleyel sur lequel Chopin avait joué.

Une immense sérénité s’est alors emparée  de moi, le temps s’est désagrégé, ainsi que la matière, ainsi que les vivants ;  ma ferveur devant cet instrument, orphelin d’un génie, fit vaciller le temps…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

juliette 23/04/2010 19:18



j'aurais aimé être à ta place


Moment magique



Matheo 24/04/2010 09:46



Oui un moment magique



sido 23/04/2010 10:54



Ton émotion traverse les mots ,Mathéo et je la comprend. on entre en communication avec l''âme des choses lorsqu'elles nous touchent de trés près : mm chose pour l'écriture authentique d'un
écrivain découverte dans une exposition par ex. pour moi. Mais l'instrument a de surcroit la" faculté mélodique silencieuse" la musique chante en nous à sa vue...


Bonne fin de semaine. Bisous



Matheo 23/04/2010 14:24



Tu as tout compris, mon amie.


Je t'embrasse.


 



gazou 23/04/2010 07:52



très beau texte, tu nous transmets ton émotion à merveille



Matheo 23/04/2010 14:26



Merci



Armide 22/04/2010 01:41



On te sent transporté. Merci de faire vibrer en nous cette corde...



Matheo 22/04/2010 07:28



sourire



Celiandra 21/04/2010 22:16



Toi tu être emu jusqu'aux larmes...


et combien je te comprends


Baci



Matheo 22/04/2010 07:28



Bisous