La belle classe

Publié le par Mathéo


 

4821188678_95c5f9b013.jpg

Je me souviens avec grande émotion de mes premières classes au conservatoire de quartier.
Je n’avais que six ou sept ans et j’étais tout bonnement conquis par l’atmosphère qui y régnait.
C’était encore de vieilles écritoires inclinées qui nous servaient de bureaux, le maître de cours se tenait sur une petite estrade et nous considérait, un peu sévère, derrière son pupitre. Il nous donnait le tempo et tout en marquant les temps de nos avants bras droits, nous apprenions à lire nos premières notes dans les vieux manuels de solfège ; L’ambiance était studieuse mais je l’adorais.
Il semblait naître une magie de cet ensemble maladroit et hésitant.
Comme j’aimerais pouvoir encore m’asseoir dans cette petite salle et renaître pour un instant dans la peau de ce petit garçon qui avide et curieux voulait dévorer le monde en rêvant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Musique

Commenter cet article

Joëlle 02/10/2010 11:46



C'est un joli témoignage que tu nous décris-là...


Bon we Mathéo ;-)



Matheo 03/10/2010 08:59



bon dimanche



Philoplume 09/08/2010 22:45



C'est un joli moment musical que tu nous montres de ta petite enfance
Je crois que je ne remercierai jamais assez ma jeune prof de piano qui m'a fait aimer Chopin. Je me délectais de jouer sur son beau piano, car le mien était un piano d'étude où il fallait
enfoncer les notes, mais cela m'a beaucoup appris.
Elle voulait que je rentre au conservatoire, les circonstances ne l'ont pas permis. J'apprenais 'tout par coeur' et lorsque j'arrivais chez elle pour le cours, j'y mettais les sentiments et le
ressenti. Je ne sais si j'étais douée, simplement la musique m'a bercée et m'a aidée à 'vivre'. Petite fille j'étais toujours malade. Mon piano a été mon ami et mon confident. Même quand il était
faux, (on ne pouvait le réaccorder souvent). Je rectifiais aisément par l'oreille mes morceaux chez mon professeur. Bonne soirée



Matheo 10/08/2010 05:54



Pour moi aussi le piano fut un confident, il l'est d'ailleurs resté.


sourire



chtinoeil 09/08/2010 20:34



merci Mathéo pour cet article, ce moment d'histoire, de ton histoire, il me semble vraiment sentir l'encre, la craie, et je me revois à mon tour cherchant à déchiffrer les partitions, butant
inlassablement sur les mêmes "signes". Bonne soirée à toi, à bientôt, laure



Matheo 10/08/2010 06:09



A bientôt



Jean 09/08/2010 08:52



Bonne semaine.... et profite bien....


Jean



Matheo 09/08/2010 10:55



Merci Jean



mrcafe 09/08/2010 08:44



si on pouvait de temps a autres remonter le temps ...bonne journée mathéo



Matheo 09/08/2010 10:55



et oui.