La liberté

Publié le par Matheo



Sur le thème, la liberté des impromptus litteraires

La liberté !


Voila une consigne facile à satisfaire me suis-je dit.

Ne suis-je pas un fervent admirateur de la révolution de 89 ?

N’ai-je pas dansé dans mon lit, malgré une fièvre de cheval,  à l’annonce de la chute du mur de Berlin ?

Les sujets ne manquent pas pour évoquer l’un des plus beaux mots de notre langue mais après réflexion, j’ai choisi un thème un peu plus difficile, un peu plus sensible.

La liberté c’est aussi avoir le droit d’aimer, qui que ce soit, du moment que le sentiment est sincère.

Aujourd’hui les barrières tombent peu à peu, mais elles se sont montrées si hautes si inhumaines, que depuis la nuit des temps, des gens sont morts parce que privés de cette liberté fondamentale.

Nous devons, selon nos croyances, notre âme à Dieu, notre corps à la patrie, mais notre cœur….

Notre cœur n’appartient qu’à celui ou celle qui a su le conquérir, l’apprivoiser …

C’est donc à toi, qui a choisi de mourir, parce qu’on ne t’avait pas laissé la liberté d’aimer, que je dédie ces lignes.

A toi Franz.

Commenter cet article

Callophrys 25/12/2009 18:38


avec ton texte tu me fais penser à "mourir d'aimer" qui se passait en 68 et pourtant cette pauvre femme a ete broyee...
et toutes ces femmes tondues...alors que certaines d'entre elles etaient reellement amoureuses...parfois ont reussi ensuite à se marier d'ailleurs! quelle belle revanche!
la liberte...belle utopie...car jamais nous ne sommes libres.Nous avons tous nos barrieres ,nos limites conscientes ou non qui nous font faire des choix aux consequences parfois dramatiques.
meme face à la mort nous ne sommes pas libres...les lois cette fois peuvent nous emprisonner à jamais dans un corps deficient....
bisous Matheo


Matheo 26/12/2009 09:40


La liberté est une utopie tu as raison, mais nous devons croire en elle.
Bisous


Brigitte Lascombe 20/12/2009 21:59


Un superbe texte!Moi aussi avec "en cage" j'ai écrit sur la liberté et la non-liberté celle dans laquelle ous nous enfermons et dont il est difficile de sortir.
Ravi de te voir de nouveau parmi nous.Bises!


Matheo 21/12/2009 06:56


Bises Brigitte


sido 20/12/2009 20:14


Cette liberté là, d'aimer, hélas engage deux coeurs éimer sans être aimé esr aliénant pour celui qui aime, il se trouve sous la dépendance de l'autre. Et celui qui n'accepte que d'etre aimé sans
aimer se prive aussid 'une liberté !
Pour Evoquer la lberté en amour il faut la lier aux codes sociaux ou religieux qui entravent deux coeurs qui se sont choisis !
Vaste sujet pour lequel on sait bien que dans l'absolu il n'y a que du relatif.
Pour moi la plus grande des libertés est celle de pouvoir vivre décemment ...et de choisir sa fin, dignement.
bises et bonne demi-semaine.
J'une autre liberté : celle de choisir sa fin...


Matheo 21/12/2009 18:40



sans doute la plus cruciale.
Bisous



mom 20/12/2009 17:48


bon dimanche Mathéo


Matheo 20/12/2009 18:33


Bon dimanche


gazou 20/12/2009 13:20


La liberté est notre bien le plus précieux, il faut donc savoir la respecter en soi et chez leas autres...Contente de te lire à nouveau!


Matheo 20/12/2009 14:03


merci Gazou.
sourire