Le lac d'indifférence

Publié le par Matheo




Pour
papier libre



Je devais avoir entre treize et quatorze ans lorsque j’ai rencontré madame Hochoir mon professeur d’allemand au collège.

Je me rappelle parfaitement d’elle, c’est un peu comme si nous nous étions quittés hier.

Ce n’était pas à proprement parlé une belle femme, elle était plutôt petite, et d’un physique somme toute assez commun, mais elle avait une présence étonnante, une présence qui fut sans doute à l’origine de mon premier trouble d’adolescent.

Les jours où j’avais Allemand, Je choisissais avec  un soin particulier  mes vêtements et je traquais avec férocité mon eternel épi rebelle que mes baguettes blondes ravivaient chaque nuit.

Je  travaillais ses cours comme jamais je n’avais travaillé autre chose et même le piano en pâtissait, je voulais qu’elle me trouve brillant, qu’elle me remarque, je rêvais d’être en mesure de lui ramasser ses livres après qu’elle les eût fait tomber comme dans les mauvais films.

Elle m’aurait souri, je l’aurais attiré vers moi et puis….

Et puis à chaque fois qu’elle m’interrogeait j’étais incapable de produire le moindre son.

L’année suivante un prof insipide la remplaça, mon cousin refit mes devoirs d’allemand à ma place et je sus ce qu’étais de naviguer sur le lac de l’indifférence…

Le voyage est long pour gagner le royaume d’amour, il faut attendre que les épis disparaissent, que la voix devienne aussi grave que le cœur, et pour ça les professeurs ne peuvent guère aider leurs élèves, d’une maitresse, plus tard, à l’heure venue, viendra la connaissance de la route à tenir pour gagner la jolie contrée...

 

 

Publié dans Textes

Commenter cet article

Callophrys 07/11/2009 20:05


peut etre mais elle t'a fait decouvrir tes 1ers emois d'ado....et ces souvenirs sont precieusement gardes dans ta memoire,avec un brin de douce nostalgie...


Matheo 08/11/2009 09:25


Oui, les premiers soupirs...


Paquerette 07/11/2009 18:48


Souvenir, souvenir en regardant cette photo.
Qu'as tu contre les petites ?


Matheo 08/11/2009 09:28


rire
Rien je t'assure


delphine 07/11/2009 18:36


et hum, donc, ton niveau d'Allemand, qu'en est-il aujourd'hui?


Matheo 08/11/2009 09:29


chut!
nul
juste assez pour dire bonjour, et j'ai pourtant passé du temps la bas mais nous ne parlions que Français.


delphine 07/11/2009 18:11


Ta professeur d'Allemand te lit-elle? Moi, j'étais en uniforme avec une jupe plissée, une cravate et des chaussettes longues et mes prof étaient toutes des femmes alors... Nous soupirions en
regardant à travers la fenêtre et rêvions aux jeunes gens qui déambulaient de l'autre côté des portes grillagées...


Matheo 07/11/2009 18:29


Mais c'est très romantique ça!
En tous cas j'espère qu'elle ne me lit pas car je serais plus rouge qu'une tomate, sourire, mais par précaution j'ai changé son nom.
Bonne soirée et bisous


mom 07/11/2009 10:04


bonne journée également


Matheo 07/11/2009 11:16