Lundi de Pâques

Publié le par Matheo

Foire agricole

Je reçois dimanche dans la soirée un sms de ma nièce Elena, qui donne à peu près ceci.

Lundi après midi sur la 2 il y a les misérables.

Le lendemain, je fais donc  savoir à ma chère épouse que  j’ai la ferme intention de m’installer au salon pour savourer ce film de 58avec Gabin et Giani Esposito  mais là,  la débâcle commence.

-« Tu plaisantes, j’espère !

Nous avons le film, à disposition, et tu veux t’enfermer alors qu’il va faire beau !

Pas question, nous irons faire un tour à la foire agricole, ça te fera le plus grand  bien de marcher un peu ! »

Ce que femme veut…., vous connaissez la suite.

Me voila donc sous un timide soleil en train d’arpenter les rues de la sous préfecture, coincés entre les cornets de chichis et les tee shirt affichant des têtes d’indiens emplumés.

Devant ma grise mine, Rom sort de sous son chapeau l’idée de génie, et nous voila en pleine admiration devant de généreux popotins de bovidés, j’échappe de justesse, d’ailleurs, à une impressionnante diarrhée capable de me transformer sur le champ, de foire, en une sorte de martien claudiquant.

Mes protestations finissent par payer et nous rentrons à la maison.

Bien entendu, je n’ai rien de plus pressé que d’allumer le poste de télévision, et je passe du cauchemar de la kermesse rurale à la mort de Gavroche sur les barricades de Paris.

Avouez que ma vie est rocambolesque !

Arrive, c’était à parier, la mort de Jean Valjean, et je sens le regard ironique de ma femme bien aimée, elle guette malicieusement comme une chatte en chasse, l’inévitable larme que de toute façon je finirai par lâcher !

C’est facile, le nez dans magazine de mode, elle ne risque pas de pleurer.

Ah les femmes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

4428683850_1db7a9fa8f.jpg

Publié dans Mathéo

Commenter cet article

Jean-Claude 12/04/2010 10:35



Tu as tout de même ramené une superbe photo de locomobile, comme j'en ai vues dans mon enfance, abandonnées sous quelque mauvais qppentis, tremblantes sous la menace de l'oxyde.


A+  JC



Matheo 12/04/2010 18:08



Oui beaucoup de ces machines n'on pas eu la fin de celle-ci.


Bonne soirée



marie-madeleine 09/04/2010 22:41



Oh vous les hommes!



Matheo 10/04/2010 08:46



rire



Jean 08/04/2010 21:38



Bonsoir


j'espère que sur la foire dimanche tu n'avais pas pris froid !!!


A bientôt


Jean



Matheo 09/04/2010 17:40



Ben je n'ai pas eu spécialement chaud!


sourire



delphine 08/04/2010 20:34



Math, pour moi aussi il s'agit d'une boutade. Et je parlais de version télévisée bien sûr, le livre dépasse toute interprétation cinématographique (j'essaie de me remémorer le nombre de fois que
j'ai lu l'intégrale...). Bises chaleureuse d'une Belgique un tantinet printanière...



Matheo 09/04/2010 17:41



La France bourgeonne timidement aussi.


Je t'embrasse.



delphine 08/04/2010 17:28



N'y pense même pas, Math, je ne te plaindrai pas! Ton "aah les femmes" m'a comment dire? m'a heu, m'a interpelé dans ma féminité, hem. Ceci étant, n'y avait-il pas moyen de concilier les deux? La
balade au soleil et ensuite la vision du film enregistré? (pour moi, la plus belle version des Misérables...)


Gros bisous


Delphine



Matheo 08/04/2010 18:25



Non, la féminité ne doit pas être interpelée, car que deviendrions nous  sans les femmes?


C'est juste une boutade, vraiment.


La meilleurs version des misérables demeure le livre c'est certain.


Je t'embrasse.


Comment va Amaury?