Mon luciano

Publié le par Matheo

Luciano 

 

 

Luciano ne va pas très bien, le temps fait son œuvre, ses déplacements après avoir été difficiles semblent devenir douloureux, une mauvaise toux sanctionne chacun de ses efforts, chaque matin  nous le trouvons plus accablé que la veille.

 

Médicaments 

Mercredi :

 Le vétérinaire vient visiter Lulu  puisqu’il est dorénavant inenvisageable de le monter en voiture, cet attentionné praticien affirme à mon épouse, sans la moindre délicatesse,  que c’est  un vieux chien tout au plus en sursis. La dessus le voila qui rédige une ordonnance truffée de ratures, le cher homme hésite  entre un traitement de dix ou de vingt jours, la précision et la maitrise de son art ne s’applique qu’au prix de sa consultation.

Comme je l’ai demandé, Rom m’appelle pour me donner des nouvelles, elle fait de son mieux mais je sens que le ton n’y est pas.

Elle me prévient que la facture sera salée, peut importe nous nous raccrochons tous les deux à la bonne nouvelle, le cœur est bon.

 

Jeudi soir :

 A la sortie de l’usine je me présente chez le pharmacien, la jeune femme se montre compréhensible et disponible, elle cherche avec dévouement dans ses bases de données, mais les prix sont prohibitifs,  le traitement chez eux revient à prés de cinq cents euros, elle me conseille de me rendre chez plusieurs vétérinaires et me rassure du mieux qu’elle peut en me disant que certaines substances sont plus accessibles chez les vétos car ceux-ci  sont en mesure de détailler les comprimés au gré des besoins.

Je rentre à la maison en faisant grise mine, nous en discutons toute la soirée.

Le problème n’est pas le traitement d’attaque mais le traitement de fond qui est exorbitant.

Nous pouvons faire face quelques temps mais ensuite qu’adviendra-t-il ?

Devrons-nous-lui dire, désolé bonhomme mais là tu nous coutes trop cher.

 

Vendredi :

Les choses s’arrangent un peu, le ciel s’éclaire, nous ressortons de chez un vétérinaire avec les médicaments  prescrits  pour un petit billet de deux cents euros.

 

Samedi matin :

 Rom se fait convaincante avec un peu de miel et notre toutou avale les médocs avec bonne volonté, de notre côté nous nous prenons à espérer quelques mois de salut.

 

 

Luciano 

 

Mercredi :

Un type arrive et commence à me palper de tous les côtés.

Pour qui il se prend celui-là ?

Il parle  et je vois les yeux de mman qui se voilent.

Qu’il n’insiste pas, parce que même si je ne suis plus un athlète je pourrais bien lui faire passer l’envie de la faire pleurer.

Une fois ce lascar reparti, elle téléphone à  ppa au boulot, son regard  une nouvelle fois s’attriste et j’entends Math descendre le ton, comme il le fait lorsqu’il a du chagrin.

En rentrant il m’embrasse plus fort que d’habitude, je ne sais pas vraiment ce qu’il dit mais ça me fait du bien.

 

Jeudi

L’ambiance est lourde ce soir, je pense à leur faire un tour, piquer un torchon par exemple,  enfin faire un truc qui les ferait rire, mais j’ai pas l’énergie nécessaire.

 

Vendredi : 

Rom tient un petit sac comme s’il s’agissait d’un bijou, ils ont l’air content tous les deux.

 

Samedi :

 Une journée à marquer d’une croix rouge, j’ai  droit à du miel, c’est super bon ce truc là !

Je ne comprends pas tout ce que disent mes deux pattes, mais je les aime et je crois bien qu’ils m’aiment aussi…

 

Publié dans Luciano.

Commenter cet article

mamie Dany 13/02/2011 11:39



comment ça va ?



Matheo 13/02/2011 12:01



Des hauts et des bas, nous continuons le traitement.


Bisous



Armide+Pistol 06/02/2011 14:31



Alors, comment va LUlu aujourd'hui ?


Nous te demandons de lui transmettre nos plus tendres caresses.



Matheo 06/02/2011 14:57



Nous avons cru à une amélioration mais aujourd'hui ce n'est pas terrible.


Bises



chtinoeil 02/02/2011 16:50



on se sent vraiment petit devant la souffrance des autres.
Mathéo ... mon silence parlera mieux que mes mots je pense.
Ton article est beau, émouvant ...



Matheo 02/02/2011 18:24



Merci c'est très gentil



ABC 31/01/2011 13:53



Une grosse bonne caresse pour toi Luciano, tes deux pattes feront tout pour toi, mais un jour bien sûr, il faudra se résigner à leur dire au revoir et ce sera dur. Même de loin, nous serons-là
proches d'eux et nous aurons tous dans le cœur ton bon regard pour nous soutenir, mais en attendant Luciano fait bonne figure !


Gros bisous à tes deux pattes et encore pein de caresses pour toi...



Matheo 31/01/2011 18:27



C'est très gentil.



Domi 31/01/2011 12:38



tout plein de câlins...à tous!... très touchant ton luciano et belle musique nostalgique


bisous



Matheo 31/01/2011 18:27



Bisous Domi