Une feuille blanche

Publié le par Matheo



photos Flickr




Une feuille blanche est un univers vierge.

On y plante tout son cœur toute son âme,

c’est une cathédrale éclairée d’un cierge,

on la veut pure, on y chasse l’infâme.

 

Une page blanche est un terrain fertile.

Un ventre de femme où germe le miracle.

C’est la promesse d’un voyage subtile,

Elle se fera énigme ou bien oracle.

 

J’aime le silence reposant de la nuit,

car la folie du monde semble s’apaiser.

Le papier s’amuse avec les ombres la nuit,

et dessine un univers métamorphosé.

 

Une feuille blanche promet une évasion.

Elle pousse une autre porte sur l’inconnu.

La pensée n’attend plus que sa propre éclosion,

le cœur supplicié de la vie se met à nu.

 

 

 

Puis je n’ai besoin que d’une feuille blanche

Pour vous sachiez que je vous aime beaucoup…

Publié dans Textes

Commenter cet article

paquerette 19/10/2009 15:22


C'est magnifique, j'aime beaucoup
Tu as peut être besoin d'un crayon aussi? ou d'une souris et un clavier?
bises 


Matheo 19/10/2009 18:34


peut être aussi, rire


Jackie 18/10/2009 23:00


C'est un très beau poème sur la page blanche, une amie, une confidente...
Bonne fin de soirée.


Matheo 19/10/2009 09:04


Merci


Jean-Claude 18/10/2009 10:11


J'aime beaucoup, et même plus: inspiration, densité d'expression, force et beauté, que dire de plus, sinon encore bravo, Mthéo !

A+  JCP


Matheo 18/10/2009 11:52


merci à toi


perfecta 17/10/2009 08:58


magnifique....


Matheo 17/10/2009 09:21


merci


Ame Chopinienne 16/10/2009 22:47


Laisser la feuille blanche... N'est ce pas, après tout, ce qu'il y a de mieux ?


Matheo 17/10/2009 09:23


pourquoi pas, une façon de garder la promesse...