Violette, vierge vestale

Publié le par Matheo

                    3839711113_239f7fe448.jpg

Petite fleur à la fois grêle et sauvage,

tu affrontes toute les rigueurs de l’hiver,

sans jamais te soumettre à son esclavage.

Redoublant de forces sous ses assauts pervers,

ta seule ambition est d’offrir ta corolle,

aux promesses d’un printemps à peine enfanté,

d’embaumer de ton parfum la barcarolle,

Chantant, les  prémices de la fécondité.

Demain, vierge vestale, je t’emporterai,

vers ton saint sacerdoce, dans le grand jardin 

J’emprunterai ta pureté à la foret,

pour que ta beauté fleurisse monsieur Chopin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Edmée 27/02/2010 14:19


Joli et léger, on retrouve la fragilité apparente de la violette, mais sa résistance obstinée. J'en ai pris dans le bois pour les planter chez moi, elles envahissent la pelouse de leurs semis
délicat, mais il faut dire que Millie ne fait pas pipi là. Elle fait dans la pelouse du voisin. Il a une pelouse à taches de léopard...

Non, elle n'est pas grossière, ma Millie: il n'y a pas de séparations entre les jardins ici... Mais elle n'aime pas salir le sien!


Matheo 27/02/2010 14:55


Elle a bien raison!
rire


O. 27/02/2010 14:18


La première violette, discrète, sera une fête


Matheo 27/02/2010 14:55


sourire


Armide 27/02/2010 14:12


On ne rend pas assez justice à cette jolie fleur courageuse et tenace. Quelques jolis mots bien mérités. Ton choix pour honorer Chopin est judicieux. Ces fleurs toutes somples proccurent beaucoup
d'apaisement.


Matheo 27/02/2010 14:57


Il les aimait beaucoup...


nany 27/02/2010 08:55


J'adore les violettes, j'en ai semé sous les arbres du jardin
bises


Matheo 27/02/2010 09:04


bises


Ame Chopinienne 26/02/2010 21:22


Magnifique, ton ôde aux violettes si chères au coeur de Frédéric. Il sera très touché par tes offrandes, à la fois poétique et florale. Bises.


Matheo 27/02/2010 09:04


Bises Carmen