Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La jeune génération

Je pense qu’il est plus que nécessaire de sortir la musique dite classique de la rigidité dans laquelle on la enfermée depuis toujours et cela à ses dépens. Il est navrant d’observer encore trop fréquemment des gens venir au concert plus pour afficher...

Lire la suite

Une œuvre pour une vie

La neuvième symphonie comme un port d’attache, un repère, une sécurité pour toute vie pourquoi pas après tout ? L’œuvre maîtresse du pré romantisme redessinée comme un des premiers cadeaux de l’enfance, peut modifier l’approche de la musique pour une...

Lire la suite

Une analyse.

Une analyse Ma redécouverte de Brahms est sans aucun doute symptomatique d’un retour vers le romantisme. Calé longtemps entre Bach, Haydn, et Mozart, j’ai pris un autre chemin pour mieux revenir aux origines de ma passion avec peut être plus de violence...

Lire la suite

Citation de Nikolaus Harnoncourt.

Citation de Nikolaus Harnoncourt dans le Diapason d’avril. La vie musicale bourgeoise- on va au concert, on achète un billet, on fait silence, on applaudit et puis on rentre chez soi -à commencé après Napoléon. Avec elle l’art a été mis à distance, nous...

Lire la suite

Les préludes du maître.

L'ombre d'une ombre caresse le satin de la tranquillité d'un crépuscule et je sens renaître en moi la ferveur oubliée, Dieu que cette musique est belle, comme elle me transcende, je retrouve un instant durant la pureté du coeur, Dieu comme j'étais parti...

Lire la suite

Le Requiem

Je me suis procuré le requiem de Mozart conclu par Sigismund Neukomm, l’interprétation de Jean Claude Malgloire m’a conquis. Le « Libera me » est tout aussi troublant que le reste de l’œuvre. Comme j’aimerais entendre cette magnifique pièce à notre dame,...

Lire la suite

Démocratisation de la musique

L’œuvre complète de Mozart, distribuée par Brillant classic est pour moi une très grande avancée vers la démocratie de la musique. Le prix attractif du coffret a permis à beaucoup de gens de découvrir le compositeur sans se ruiner. Bien entendu les plus...

Lire la suite

L'évasion.

La musique est l'envol de l'âme vers les cieux. Je veux me noyer dans le tumulte Beethovenien pour renaître dans la clarté de Mozart puis plus tard je tente d'oublier la mort dans les préludes de Chopin, puis je redeviens un homme dévoré par le doute...

Lire la suite

Je suis muet face à lui!

Je suis face à un paradoxe fort troublant. Je n’apprends rien à personne en disant que je suis passionné pour ne pas dire conditionné par l’œuvre de Chopin. C’est un véritable culte que je lui voue au grand dam de mon confesseur. Selon toute évidence...

Lire la suite

Le miracle de Beethoven.

Les battements de mon cœur accompagnent la mélodie de la main droite, cette ligne qui soumet mon âme à chaque phrase. Je ne peux plus ouvrir les yeux car je sens qu’il ne faut pas interrompre l’alliance de mon être avec la musique, tout devient si facile...

Lire la suite