Liberté-Egalité-Fraternité

Publié le par Matheo

 

Je me souviens d'une expression très utilisée dans ma vie d'écolier (au temps du roi pépé) et cela avait pour résultat de me projeter dans des temps immémoriaux, et semblant si éloignés, que je n'y retrouvais aucun repère sinon ceux des dates ingurgitées de gré ou de force par le maitre.

Et pourtant!

Et pourtant ne somme nous pas proches des hommes qui ont fondé la république, de ces gens qui un jour ont préféré exposer leur vie plutôt que d'accepter une misérable existence peut être plus noire que la mort.

Je suis né 169 ans après la prise de la bastille, 128 ans après les trois glorieuses et seulement 15 ans après les hauts faits d'armes de la résistance, comment ne pas se sentir liés à ceux qui ont été nos père nos grands pères, nos aïeux et qui ont porté si fièrement leurs idéaux?

On portait si haut les valeurs qu'on exposait sa vie sans hésiter, juste pour le besoin de justice.

La répression des armées de la royauté, les forces d'occupation elles même n'ont pas su bâillonner un tel désir d'équité et de liberté!

L'idéal avait un sens, un sens profond, pour lequel chacun était prêt à mourir, mais aujourd'hui nous avons vendu tout cela à la société de consommation à coup de traites et d'échéances et nos cartes de crédit sont devenues nos chaines.

Lorsque je vais à Paris, le père Lachaise est une incontournable étape, et la dernière fois que je m'y suis rendu, presque devant l'entrée principale se tenait un campement de SDF sur lequel était écrit "pauvres en colère"!

Est-ce sur ceux qui n'ont plus rien que repose notre espoir pour une vie meilleure?

Parce qu'ils ont déjà tout perdu?

Sont-ils les derniers héritiers de cette France prête à briser le fer pour continuer à prôner les droits de l'homme et la devise de notre nation?

Liberté-Egalité-Fraternité

 

 

 

Publié dans Réaction

Commenter cet article

Gil-Maurel 16/08/2008 18:30

J'apprécie beaucoup ton article, d'autant plus que ma soeur a fait de la résistance et qu'elle a été déportée à Rawensbruck en septembre 1943. Elle en est revenue,mais dans quel état !Et tu sais malgré tout elle vit encore, ellea 93 ans. La guerre les bombardements, ici nous les avons vécu.Que le monde change :oui, mais pas dans des révoltes sanglantes.La paix et le partage n'est-ce pas possible?....Encore merci pour cet article.

Matheo 17/08/2008 09:24


merci de ton commentaire


fred-zibalo 16/08/2008 13:20

salut, j'ai decouvert ton blog chez mom...très sympa...je crains egalement que notre société, voir norte civilisation n'est pas tout integré de ces trois mots... malheureusement, il y en aura toujours un pour ecraser l'autre, que faire !? No pasaran, nous chantions contre la société liberale ultra liberale de sarko, et puis c'est pasaran quand même... bon courage !a+

Matheo 16/08/2008 17:04



Merci en tous cas



Harmonie 16/08/2008 11:36

Cet article fait tellement écho à mes pensées actuelles, que j'en suis presque surprise.Moi qui suis née deux cent ans après la prise de la Bastille, je suis plus pessimiste que toi : je ne crois pas que tout cela puisse se régler sans violence, et je crains terriblement ces explosions que je pressens. Mais j'espère de toutes mes forces que l'on ouvrira les yeux, que l'on se souviendra de notre devise - la plus belle qui soit au monde ! - et qu'on tentera de l'appliquer. Non, que l'on réussisse à l'appliquer.Je veux croire que l'Homme, qui a déjà prouvé qu'il était capable du pire, prouve aussi qu'il est capable du meilleur.Bon samedi à toi Mathéo, et merci pour le site que tu m'as indiqué.

Matheo 16/08/2008 12:00



Ton commentaire me donne de l’espoir, car tu représente la jeune génération et en te lisant on voit que ces fameuses valeurs ne sont pas
lettres mortes et ça c’est un formidablement porteur d’espoir.


Vous êtes notre avenir…



mom 16/08/2008 09:54

notre république est mal barrée!!!! bonne journée

Matheo 16/08/2008 10:37


je le crains...


Jean 16/08/2008 09:11

bonjourSur le fronton de la mairie de Troyes, il est écrit: Liberté, égalité, fraternité ou la mort.... Je ne pense pas que la réalisation de cette devise ne pouvait être obtenu en tuant, comme la révolution l'a fait....Il me semble que les homme n'ont pas pris le bon chemin...Et nous en voyons le résultat, la révolution serait à recommencer !!!!SincèrementBon week-endJean

Matheo 16/08/2008 09:36


Pas dans tueries mais dans une saine alliance des peuples de bonne volonté...