Le merveilleux requiem de Verdi

Publié le par Matheo






J’aime ce morceau presqu’instinctivement.

C’est à la fois le reflet de mon état d’esprit en ce moment mais aussi mon ressenti permanent face à la mort.

En écoutant cette œuvre je la sens pratiquement se matérialiser, elle abandonne son caractère insaisissable et  se montre enfin…

Les voix du ciel couvriront toujours ton putride souffle…

Publié dans Musique

Commenter cet article

Callophrys 09/08/2009 20:07

comme je te comprends!! j'avais moi meme fait un article dessus mais les videos ne sont plus visibles!! grr!!! en ecoutant ce dies irae je suis toujours dechiree entre l'exaltation et une immense detresse.c'est aussi mon etat d'esprit actuel....bisous

Matheo 10/08/2009 09:20


Bisous


titi 08/08/2009 00:45

de la belle musique que j'apprécie fortement à minuit passé..!!bonne nuit

Matheo 08/08/2009 09:05


Bonne journée Titi


Ame Chopinienne 07/08/2009 20:43

Impressionnant ! J'aime la force qui se dégage de ces choeurs, elle vous transporte sur un autre plan.

Matheo 08/08/2009 09:06


C'est une peuvre très forte!


michelgonnet 07/08/2009 18:07

Comme "j'entends bien" ce que tu en dis l'Ami (sourire)Un bonjour avant de m'absenter à nouveau pour quelques jours la semaine prochaine.Que tes jours soient de douceur et de tendresse.

Matheo 08/08/2009 09:06


je te remercie Michel


Delphine 07/08/2009 17:16

Cette alternance de solennité et d'exubérance, de force éclatante et de gravité, cette démesure propre à Verdi est très impressionnante dans le contexte de la mort.

Matheo 08/08/2009 09:07


Oui, c'est un requiem très particulier.